Actualités

Hausses tarifaires injustifiées : la Digicel sous le feu des critiques

En cette année de célébration de ses 18 ans de service en Haïti, la compagnie de téléphonie mobile Digicel fait face à une vague de critiques acerbes de la part de ses abonnés. La raison principale ? Une nouvelle augmentation des tarifs de ses forfaits internet, une décision qui provoque l’indignation généralisée dans un pays où la stabilité économique est précaire et où l’accès à un service de qualité est souvent incertain.

Digicel affirme que les nouveaux plans permettront aux abonnés de bénéficier de plus de minutes, de SMS et de mégaoctets, tout en restant connectés tout au long de l’été. « En lançant une nouvelle gamme de forfaits Voix & Data pour l’été, Digicel réaffirme son engagement à tenir sa promesse de toujours offrir plus », peut-on lire dans un communiqué de presse de la compagnie.

Cependant, pour de nombreux abonnés, ces promesses sonnent creux face à une réalité quotidienne marquée par des services instables et des interruptions fréquentes. Luckenson Moise, un utilisateur de longue date, ne mâche pas ses mots : « La Digicel n’est pas une bonne compagnie téléphonique. Les plans internet sont trop chers et le réseau n’est pas stable en réalité. » Cette déclaration résume le sentiment d’innombrables abonnés frustrés par un service qui ne répond pas à leurs attentes.

Les problèmes de réseau sont particulièrement aigus dans les zones rurales et les villes de province. À Cap-Haïtien, par exemple, la couverture réseau est souvent décrite comme lamentable. Josmica Reachlencie, une résidente de cette ville, exprime son mécontentement : « Imaginez-vous payer 500 gourdes pour un plan de 7 jours, et les mégaoctets se terminent bien avant la fin de la semaine. Ce n’est pas normal. » Pour elle, comme pour beaucoup d’autres, ces augmentations tarifaires ne font qu’aggraver une situation économique déjà difficile.

Les critiques envers Digicel ne se limitent pas à la qualité du service. Elles touchent également à l’impact économique des augmentations tarifaires sur les foyers haïtiens. Dans un pays où le pouvoir d’achat est en chute libre et où de nombreuses familles luttent pour joindre les deux bouts, chaque gourde compte. « Digicel va finir avec nous dans ce pays. Nous affrontons déjà de nombreux problèmes, et maintenant, cela augmente avec les plans internet de Digicel », ajoute un autre abonné, illustrant le désespoir et la colère ressentis par beaucoup.

L’augmentation des tarifs de Digicel survient dans un contexte où l’économie haïtienne est déjà sous pression. L’inflation galopante, le chômage élevé et l’instabilité politique créent un environnement dans lequel chaque hausse de prix est ressentie comme une atteinte supplémentaire au bien-être des citoyens. Pour de nombreux abonnés, ces augmentations tarifaires sont tout simplement inacceptables.

Les témoignages des abonnés, comme ceux de Luckenson Moise et de Josmica Reachlencie, reflètent une réalité où la connectivité, pourtant cruciale pour l’éducation, les affaires et la communication, devient un luxe de plus en plus inabordable. Cette situation met en lumière une disconnexion flagrante entre les politiques tarifaires de Digicel et les réalités économiques des Haïtiens.

La colère et la frustration des abonnés de Digicel ne peuvent être ignorées. Il est urgent que la compagnie et les autorités de régulation prennent des mesures concrètes pour répondre à ces préoccupations légitimes. Une révision des tarifs, une amélioration substantielle de la qualité du service et une transparence accrue dans les communications avec les clients sont des étapes indispensables pour regagner la confiance des abonnés.

Sans ces changements, Digicel risque non seulement de perdre une part importante de sa clientèle, mais aussi de contribuer à une détérioration plus large de la qualité de vie en Haïti. Dans un pays où l’accès à l’information et à la communication est essentiel pour le développement, les actions de Digicel ont des répercussions profondes et durables.

Les augmentations tarifaires de Digicel, combinées à une qualité de service souvent déplorable, représentent une double peine pour les abonnés haïtiens. En refusant d’améliorer la stabilité de son réseau tout en augmentant les coûts, Digicel semble ignorer les besoins et les difficultés de ses clients. Pour de nombreux Haïtiens, la compagnie, loin de « tenir sa promesse de toujours offrir plus », ne fait qu’accentuer les inégalités et les frustrations dans un pays déjà éprouvé.

Il est temps que Digicel reconsidère ses priorités et place les besoins de ses abonnés au cœur de ses décisions. Faute de quoi, la compagnie pourrait bien se trouver sur une pente glissante, avec un avenir incertain dans le paysage télécom haïtien.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page