Hypothétique déportation d’Emmanuel “Toto” Constant en Haïti

Il y a de fortes chances pour qu’Emmanuel Toto Constant ne soit pas parmi le troisième groupe d’Haïtiens qui sera deporté en Haïti le 11 mai prochain, tente de rassurer le ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph, lors d’une interview exclusive accordée à Radio Kiskeya ce jeudi 7 mai 2020 à l’occasion du 26ème anniversaire de la station.

Sans donner trop de détails, le ministre a révélé que le gouvernement a fait ce demande formel auprès du gouvernement américain.

Emmanuel “Toto” Constant, 63 ans, ancien chef du Front pour l’Avancement et le Progrès Haïtien (FRAPH), une organisation paramilitaire qui sévissait en Haïti durant la période du coup d’Etat 1991-1994, fait l’objet de graves accusations dans le pays.

Plusieurs voix se sont élevées dans la société pour s’opposer au retour de Toto Constant en Haïti, en exigeant que la justice lui inflige la peine maximale pour les crimes commis dans le pays.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page