Immigration : Le programme « Humanitarian Parole » de Joe Biden attaqué en justice par 20 États républicains

Le programme humanitaire « Humanitarian Parole » qui prévoit de faciliter l’entrée aux États-Unis de près de 30 000 ressortissants de Nicaragua, Venezuela, Haïti et Cuba serait en passe d’être annulé suite à la décision prise par 20 États républicains de l’attaquer en justice, prétextant que le DHS viole la loi fédérale sur l’Immigration des États-Unis.

Il s’agit du Texas, de l’Alabama, de l’Alaska, de l’Arkansas, de la Floride, de l’Idaho, de l’Iowa, du Kansas, du Kentucky, de la Louisiane, du Mississippi, du Missouri, de Montana, du Nebraska, de l’Ohio, de la Caroline du Sud, du Tennessee, de l’Utah, la de Virginie occidentale et du Wyoming.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe sur la toile. À moins d’un mois de son lancement, ce programme fait face à une situation qui pourrait le mettre en mode STOP, en attendant la décision de la justice américaine, selon des experts en Droit International de l’Immigration.

Notons que depuis l’annonce de la mise en place de ce programme par le président américain, la présence de citoyens haïtiens en quête d’un passeport ne cesse de se multiplier devant la Direction de l’immigration et de l’émigration ainsi que les différents centres de livraison et de documentation se trouvant dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + 5 =

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro