IPAM-ASO : Le secteur privé, grand architecte de la crise sociopolitique et économique du pays

Les organisations sociopolitiques dénommées Initiative Patriote Marien (IPAM) et Alternative Socialiste (ASO) ont vivement critiqué le secteur privé qui, selon elles, est l’un des responsables de la détérioration de la situation socioéconomique et politique du pays. Elles accusent le secteur patronal haïtien d’avoir comploté avec la commune internationale pour créer l’instabilité politique et économique, l’insécurité en Haïti.

Dans une note publiée le 29 août 2022, la structure politique « Inisyativ Patriyòt Maryen » a accusé le secteur privé du pays qui, dit-elle, est responsable de la dégradation de la situation sociopolitique et économique du pays. Elle croit que la classe des élites est de mèche avec la communauté internationale contre la classe défavorisée en imposant à cette dernière des dirigeants incapables dans le seul but de s’enrichir sans tenir compte du bien-être de la population. « Inisyativ Patriyot Maryen » s’interroge sur le silence du secteur privé malgré la dégradation de la situation sécuritaire, l’instabilité politique et économique, la cherté de la vie, l’inflation galopante, la gangstérisation entre autres. Cette structure estime que le recul de ce secteur clé dans le développement d’un pays n’est pas innocent.

Par ailleurs, « Inisyativ Patriyòt Maryen » renouvelle sa position en faveur d’une transition de rupture pour résoudre définitivement la crise multidimensionnelle qui ronge le pays depuis plusieurs années.

De son côté, l’Alternative Socialiste (ASO) rappelle que le secteur patronal haïtien est le grand artisan des trois derniers gouvernements (2006, 2010 et 2016). Elle rejette d’un revers de main les propositions et la position du secteur privé qui, dit-elle, s’inscrivent dans une perspective de sauver le gouvernement d’Ariel Henry et ses alliés. Tout comme l’IPAM, ASO estime que le secteur patronal a contribué en profondeur dans la crise haïtienne. Car, selon cette structure, les patrons ont échoué et ont failli à leurs responsabilités en choisissant de s’enrichir par tous les moyens sans tenir compte de l’intérêt
national.

De plus, ASO dit continuer à supporter l’accord de Montanna, invitant ainsi les secteurs de la vie nationale à travailler en vue de trouver un consensus pour revenir à l’ordre constitutionnel, ce qui favorisera la sécurité, la stabilité politique et économique entre autres.

Pour rappel, le Regroupement Patronal Haïtien avait publié une note le 23 août dernier pour faire part de sa préoccupation par rapport à la dégradation de la situation sociopolitique et économique du pays, tout en lançant des appels au gouvernement, aux protagonistes politiques, aux hommes et femmes d’affaires du pays en les invitant à prendre leurs responsabilités et à mettre tout en œuvre afin de trouver une solution à la crise actuelle que connaît le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × quatre =

Bouton retour en haut de la page