Incapable de garantir la sécurité, Jovenel Moïse offre 3 journées de deuil national à Me Monferrier Dorval

Le président de la République, Jovenel Moïse, a décrété trois journées de deuil national, du lundi 31 aout au mercredi 2 septembre, en mémoire de l’éminent professeur et bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval assassiné dans sa résidence privée, à Pèlerin 5 vendredi soir.

Dans un point de presse donné ce samedi après-midi au Palais présidentiel, Jovenel Moïse a annoncé avoir décrété trois journées de deuil national pour saluer le départ de l’éminent professeur Monferrier Dorval. Par ailleurs, Jovenel Moïse, qui a présenté ses sympathies aux proches du professeur, a promis que les auteurs et co-auteurs de ce crime odieux seront poursuivis par la justice jusqu’à leurs derniers retranchements. Entre autres, il a évoqué des conversations privées avec l’avocat qui, selon lui, insistait sur la nécessité d’avoir une nouvelle constitution dans le pays.

Plus loin, Jovenel Moïse, jugé incompétent et corrompu, a plaidé en faveur d’un front commun de toutes les forces vives de la nation afin d’exprimer un refus des forces ténébreuses.

« Le culte de la pensée unique est révolue. Nous sommes en démocratie et la démocratie c’est la tolérance», a poursuivi le locataire du Palais national, accusé de velléités dictatoriales par des organisations de la société civile.

Faut-il préciser que Me Monferrier Dorval a été assassiné par deux projectiles à la poitrine, selon le commissaire du gouvernement a.i de Port-au-Prince, Me Ducarmel Gabriel, dans le quartier où habite le président Jovenel Moïse qui semble n’avoir aucun contrôle sur la recrudescence de la violence par armes à feu qui s’est instaurée sur presque toute l’étendue du territoire national.

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro