Incendie de la chapelle de Milot: l’ISPAN évalue les dégâts

Le directeur de l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National, l’architecte Patrick Durandis, demande aux citoyens de la commune de Milot de ne pas fréquenter le site pour éviter d’être contaminés par des substances toxiques.

Le directeur l’ISPAN, l’architecte Durandis, a qualifié de mystère le sinistre qui a ravagé la chapelle Immaculée Conception de Milot.

Il a fait savoir que, selon le responsable départemental de l’Institut de Sauvegarde, au moment du drame
il n’avait pas d’électricité dans la commune et la foudre n’avait pas frappé l’édifice.

L’architecte Durandis dit attendre le résultat de l’enquête de la police pour connaître l’origine de l’incendie.

Selon Patrick Duradis, les habitants de la commune de Milot ne doivent pas investir le site au risque d’être contaminés.

Il y aurait de la fibre d’amiante sur le site qui risque de provoquer de graves problèmes respiratoires et même des cancers, selon le numéro un de l’Institut.

L’architecte Durandis a souligné que l’ISPAN travaille sur ce dossier en collaboration avec d’autres institutions publiques en vue de faire l’évaluation structurelle de la chapelle.

À rappeler que le dôme de l’édifice a été totalement ravagé par le sinistre dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 avril. Le site est classé patrimoine mondial 1982 par l’UNESCO.

Vladimir Maurice Ridoré/ HIP

Bouton retour en haut de la page