Insécurité à Canaan : un mort et plusieurs blessés dans l’attaque contre une camionnette

À Port-au-Prince, centre politique et administratif de l’État, la mort tragique dépasse le simple fait banal pour s’installer dans l’imaginaire collectif haïtien comme la normalité. Il est écrit qu’un jour ne passera sans enregistrer une victime de l’insécurité programmée et acceptée.

Des individus armés ont attaqué, mercredi, une camionnette qui tentait de traverser la zone de Canaan 3. Selon des habitants de ce quartier, le chauffeur du véhicule a réfusé d’optemper aux injonctions des bandits qui lui ont intimé l’ordre d’immobiliser le véhicule. En réaction, ils ont ouvert le feu sur la camionette.

Parmi les occupants touchés figure Jean-Jacques Stephen, éducateur, qui a succombé sur le coup des suites de ses blessures. D’autres blessés ont été conduits à l’hopital.

La victime, selon une source contactée par le journal, est directeur de l’établissement scolaire Emmanuel Kant, à la Plaine du cul-de-sac. Jean-Jacques Stephen a ete tué pendant qu’il s’activait à acheminer une quantité de dons au Collège.

La cartographie criminelle imposée à Port-au-Prince avec la multiplication des cas d’assassinat, d’enlèvement et séquestration contre rancon, inquiète au plus haut point. Les bandits semblent avoir conquis plus de territoires pour commettre leur forfait alors que la Police nationale d’Haïti (PNH) s’avoue de plus en plus impuissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × cinq =

Bouton retour en haut de la page