Insécurité : des syndicalistes appellent à la grève générale

L’Association des propriétaires et chauffeurs d’Haïti (APCH), l’Alternative syndicale pour un transport public moderne (ASTM), le S.O.S Transport sont parmi les organisations syndicales qui dénoncent la passivité des autorités face à la multiplication des cas de kidnapping dans le pays.

Le Président de l’APCH, Méhu Changeux invite la population haïtienne à respecter le mot d’ordre de « grève générale » lancé à partir du lundi 18 octobre pour contraindre les autorités concernées à prendre leur responsabilité face à l’ampleur de l’insécurité. Le syndicaliste dénonce les groupes sociaux qui appuient l’Accord du 11 septembre du premier ministre de facto, le docteur Ariel Henry.

Position similaire du coordonnateur général de l’Alternative syndicale pour un transport public moderne (ASTM), qui appelle à l’implication de toute la population pour forcer le gouvernement à agir contre les kidnappeurs. Jacques Anderson Desroches encourage les acteurs du secteur du transport public à s’engager dans la démarche pour exiger des actions célères des responsables contre les criminels. Il évoque une mise en garde au lundi 18 octobre prochain.

Par ailleurs, l’opération « femen peyi » qui consiste à paralyser l’administration publique haïtienne pour attirer l’attention des décideurs est lancée.

« Les portes de la résidence officielle du Premier ministre de facto, Ariel Henry, seront fermées », a-t-il annoncé.

A propos des exigences de renouvellement des droits de vignette et d’assurance, le syndicaliste Jacques Anderson Desroches dénonce la décision de autorités de la Direction générale des impôts (DGI) et celles de l’Office d’assurance de véhicules contre-tires (OAVCT) de revoir à la hausse ces droits.

Il souligne qu’au lieu de 630 Gourdes, les contribuables seront contraints de payer 2526 Gourdes pour l’obtention des nouvelles plaques d’immatriculation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × cinq =

Bouton retour en haut de la page