Actualités

Insécurité : la Loge l’Étoile d’Haïti saccagée et pillée par des bandits de « Viv ansanm »

La hiérarchie de la Police nationale d’Haïti (PNH) dirigée par Frantz Elbé accorde le champ libre aux gangs de la coalition «Viv ansanm» pour accélérer la destruction des patrimoines du centre-ville de Port-au-Prince. Un monument comme la Loge l’Étoile d’Haïti # 5, Orient de Port-au-Prince, établie à la rue Monseigneur Guilloux, paie les conséquences de l’irresponsabilité des autorités policières face aux agissements des criminels.

Clôture défoncée, salle d’attente saccagée, persiennes brisées, matériels emportés, les images de la Loge l’Étoile d’Haïti # 5, Orient de Port-au-Prince révoltent plus d’un. Le bâtiment, considéré comme l’un des patrimoines de l’Ordre maçonnique haïtien, vieux de plus de 200 ans, a été profané par des bandits qui s’y étaient introduits au cours du weekend.

Avant le bilan des dégâts à établir par le Conseil des Lumières de la Loge, les images interpellent. Des climatiseurs emportés, des équipements sensibles volés, des espaces sacrés souillés par les bandits. Le siège du Suprême Grand Conclave d’Haïti de 1981, hébergé dans la Loge l’Étoile d’Haïti # 5, a été vandalisé. Des bureaux sont renversés, des documents éparpillés, des sautoirs et des ornements se retrouvent étalés dans une pièce chamboulée.

Depuis plusieurs semaines, en dépit des appels lancés au haut commandement de la PNH, aucune suite n’a été donnée pour mettre les gangs hors d’état de nuire et limiter les dégâts. Les malfrats ont vandalisé plusieurs institutions dont la Faculté des sciences (FDS), l’École nationale des arts (ENARTS). Des pharmacies, des laboratoires, des restaurants pillés et incendiés ne sont épargnés par le plan destructeur de la coalition «Viv ansanm».

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page