Interdiction d’entrée : Quand Luis Abinader qualifie « implicitement » Claude Joseph de chef de gang

Dans un décret publié mercredi 7 septembre 2022, dans la soirée, le Président dominicain, Luis Abinader, a annoncé avoir interdit à l’ancien premier ministre haïtien, Claude Joseph, ainsi que 12 chefs de gangs d’Haïti d’entrée en République Dominicaine.

Le chef d’Etat dominicain, Luis Abinader, s’en est pris à l’ancien chancelier haïtien, Dr Claude Joseph, à travers un décret lui interdisant d’entrer en terre voisine. M. Abinader dit prendre ce décret en vue d’empêcher l’entrée sur le territoire national des étrangers qui ont un casier judiciaire ou qui représentent une menace contre la sécurité nationale et les intérêts de son pays.

Outre l’ancien chef du gouvernement sous la présidence de Jovenel Moïse, 12 puissants chefs de gangs sont aussi touchés par cette décision : Claudy Celestin connu sous le nom de Chen Mechan- Gang Chen Mechan (Carrefour Shadda-Tabarre); Alexandre Ezechiel, alias Ze – Baz Pilat; Kempes Sanon Baz BelAir; Chery Christ-Roi, connue sous le nom de Chris-La; Felix Monel alias Mikano – Baz Waff Jérémie; Jean Pierre Gabriel alias Ti Gabriel – Gpèp; Alexis Serge Renel dit Ti Junior et Orlichen Emile alias Pè Lebren-Baz Delmas, sont entre autres les nom des caïds figurent sur cette liste. Toutefois le grand absent de cette liste est le redoutable chef du groupe « 5 Seconde » opérant à Martissant « Izo Village de Dieu ».

En réaction, le Dr Claude Joseph a déclaré sur son compte Twitter : « Je suis interdit d’entrer en République Dominicaine parce que je défends Haïti et les Haïtiens, parce que je combats l’anti-haïtianisme primaire à l’encontre de mes compatriotes et parce que je m’oppose au projet des dirigeants dominicains de faire d’Haïti le dépotoir de la République Dominicaine ».

« Le président Luis Abinader m’a interdit d’entrer en République dominicaine. Il me catalogue comme l’ennemi numéro 1 des racistes dominicains. Ce n’est pas une sanction. C’est un honneur. Je l’ai reçu au nom du Père Desalin, Tousen et Kristóf. Nous continuerons à nous battre pour construire le pays dans le cadre de son histoire », poursuit l’ex premier ministre.

Eu guise de rappel, c’est dans la communication 22018 adressée au directeur général des migrations Dominicaine, Venancio Alcántara Valdez, portant sur sa décision d’interdir l’entrée sur le territoire dominicain des personnes précitées, le président Luiz Abinader à pris cette décision brandissant l’article 15 de la loi 285-04 sur les migrations et de ses règlements d’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

six + dix =

Bouton retour en haut de la page