International /Coronavirus : le Japon se prépare au pire

 

International /Coronavirus : le Japon se prépare au pire 2

 

 

 

 

Au Japon, la situation s’aggrave de jour en jour à bord du Diamond Princess, ce bateau de croisière qui est en quarantaine à Yokohama : 99 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés, ce lundi.

Les Japonais suivent avec inquiétude l’évolution de la situation alors que dans plusieurs régions du pays, le nombre de contaminations augmente.
Le ministre japonais de la Santé, Katsunobu Katō, a admis enfin que le coronavirus est bien au stade épidémique dans le pays au-delà de la situation à bord du Diamond Princess. Ce changement de ton n’a pas échappé à l’opinion. Depuis, les lignes téléphoniques de crise sont submergées d’appels de gens demandant où ils peuvent se faire dépister du virus.

Et dans les régions touristiques, les hôteliers croulent sous les annulations de clients japonais refusant de séjourner dans des établissements qui, au même moment, accueillent des touristes chinois.
Les visiteurs et immigrés Chinois qui sont près de 800 000, au Japon, sont victimes de propos racistes sur les réseaux sociaux et de discriminations dans la vie quotidienne.
Dimanche, le palais impérial sera fermé au public alors que ce sera le jour anniversaire de l’empereur. Une telle décision due au principe de précaution, c’est du jamais vu depuis près de 25 ans.

Ce sont désormais 454 passagers et membres d’équipage qui ont contracté le coronavirus sur les 3 711 personnes qui sont à bord du Diamond Princess après la détection de 99 nouveaux cas lundi. Et ce bilan n’a sans doute rien de définitif puisqu’un bon millier de croisiéristes n’ont toujours pas été testés.
Dans le monde du sport, le nouveau coronavirus apparu en Chine en décembre, perturbe la tenue du prochain marathon de Tokyo, prévu le 1er mars. Les 38.000 amateurs qui devaient y participer devront faire l’impasse. Les organisateurs ont annoncé, ce lundi, que l’événement ne sera pas ouvert aux amateurs, par crainte de propagation du Covid-19.

« Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il était malheureusement difficile d’organiser cet événement auquel se joignent des amateurs », a déclaré la Fondation du marathon de Tokyo. Seuls les coureurs d’élite, valides et en chaises roulantes, pourront y participer.

Source RFI

Bouton retour en haut de la page