Joseph Lambert: «Comme un «amateur inactif», Ariel Henry doit présenter sa démission»

Pour le sénateur Joseph Lambert, la démission d’Ariel Henry facilitera l’avènement d’un pouvoir bicéphale afin de rétablir l’ordre, l’autorité de l’État et conduire le pays vers des élections générales.

Le président du Sénat, Joseph Lambert, obsédé par le Palais national, invite le premier ministre de facto, Ariel Henry à présenter sa démission. Le sénateur Lambert qui intervenait, mercredi sur les ondes de Magic 9, qualifie «d’amateur inactif» le Chef du gouvernement, le docteur Ariel Henry.

Par ailleurs, il souligne des pourparlers engagés avec plusieurs acteurs de la société en vue de solutionner la crise. Des initiatives sont engagées avec des acteurs d’horizons divers dont les groupes de Montana, des membres du Protocole d’entente nationale (PEN), des signataires de l’accord du 11 septembre afin de dégager un consensus sur l’avenir d’Haïti.

Abordant la crise politique, l’insécurité, l’incident à Pont-Rouge à l’occasion de la 215ème commémoration de l’assassinat de Jean-Jacques Dessalines, la pénurie du carburant, le parlementaire octroye une note négative au patron de la Primature. Ariel Henry se révèle de plus en plus incapable à adresser les défis de l’heure, soutient le sénateur.

Le 17 octobre dernier au Pont-Rouge, les officiels du gouvernement ont dû battre en retraite face à la démonstration des civils armés de «G-9 an fanmi», conduits par Jimmy «Barbecue» Cherizier.

«Je ne m’y mettrai pas les pieds sans des garanties de sécurité», a déclaré Joseph Lambert, à propos des évènements du 17 octobre.

En ce qui concerne, l’insécurité manifestée par des cas de kidnappings spectaculaires, l’élu du Sud’Est ne ferme la porte à aucun support étranger pour mettre un frein à l’insécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 1 =

Bouton retour en haut de la page