Jovenel Moïse : l’apprenti dictateur à l’œuvre !

Un sit-in pour réclamer la sécurité, pour dire “Nou vle viv”, a été violemment, injustement, cyniquement dispersé par la police devant le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique.

L’espace ciblé par les jeunes pour faire entendre leur voix, exprimant leur ras-le-bol, était plus qu’approprié. Et pourtant, c’était ” bien compté mal calculé “. À l’Avenue Charles Sumner, dans les locaux qui abritent Lucmane Delille, on n’applique pas la justice; là n’habite pas la sécurité. Sans surprise pour ceux qui savent lire les signes et comprendre à demi-mot, le ministre de l’injustice et de l’insécurité publique a ordonné aux agents du désordre d’attenter à la vie des jeunes, assoiffés de vivre bien, de vivre mieux sur leur terre natale.

Le message est clair et sans équivoque : Sous l’administration de Jovenel Moïse on ne manifeste pas pour réclamer justice ! On ne réclame pas la sécurité ! Point barre ! L’apprenti dictateur en a ainsi décidé. Là où va le maître, va son chien. Son ministre de l’injustice, Me Delille le suit servilement.

Et comme si les gangs armés du pouvoir n’avaient pas volé assez de vies, l’apprenti dictateur a décidé que les vols commerciaux reprendront pour une plus grande propagation de la Covid-19. Mais, les écoles garderont portes closes. Comble d’absurdité !

L’apprenti dictateur est à l’œuvre. Trop occupé à s’occuper de viles choses, à chérir sa misère, à chanter sur le fil du rasoir et à danser sur le volcan, le peuple ne s’en rend même pas compte de la naissance de cette dictature trisomique…

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page