Actualités

Justice : accusé de meurtre, Rodney Chancy fils de Cholzer Chancy, visé par un mandat d’amener

À la suite des événements tragiques des 7 et 8 juin derniers, survenus à Saint-Michel de l’Attalaye dans le département de l’Artibonite, un mandat d’amener a été émis contre Rodney Chancy par le commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Guiverna Guillaume. Rodney Chancy, fils de l’ex-député d’Ennery Cholzer Chancy, est accusé d’une série de meurtres qui ont secoué la région.

Rodney Chancy, accompagné de Gerard Eustache et de Foblas, ainsi connu, est accusé du meurtre de Lavisa Anna Conné, une personnalité bien connue à Saint-Michel de l’Attalaye, et de Jeff Alcimé. Les meurtres, survenus en l’espace de deux jours, ont semé la terreur et l’indignation dans la communauté locale.

Lavisa Anna Conné, reconnue pour son implication dans les affaires locales, et Jeff Alcimé ont tous deux perdu la vie de manière brutale. Les motifs de ces meurtres demeurent flous, mais l’impact sur la population locale est profond, avec une forte demande de justice de la part des habitants.

Les autorités locales ont exprimé leur détermination à ce que ce mandat d’amener soit exécuté rapidement. Me Guiverna Guillaume, le commissaire du gouvernement des Gonaïves, a souligné l’importance de retrouver et de traduire en justice Rodney Chancy et ses complices.

Pour l’heure, Rodney Chancy est activement recherché par la justice. La police et les forces de sécurité sont mobilisées pour retrouver les suspects et les amener devant les tribunaux. Les efforts sont intensifiés dans la région pour rassurer la population et prévenir d’autres actes de violence.

Ces événements tragiques surviennent dans un contexte d’insécurité généralisée en Haïti, où les actes de violence et les meurtres sont fréquents. La région de l’Artibonite, en particulier, a été le théâtre de nombreux conflits et de violences ces dernières années.

Les autorités locales et nationales font face à une pression croissante pour renforcer la sécurité et assurer la justice. La population, traumatisée par ces meurtres, réclame des mesures concrètes pour restaurer la paix et la sécurité dans leur communauté.

L’émission de ce mandat d’amener contre Rodney Chancy marque une étape importante dans la quête de justice pour les victimes des meurtres de Saint-Michel de l’Attalaye. Les autorités haïtiennes, confrontées à un défi de taille, doivent désormais agir avec détermination pour retrouver les coupables et les traduire en justice, tout en rassurant une population ébranlée par la violence. La communauté locale espère que ces actions permettront de rétablir un climat de sécurité et de justice dans la région.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page