La résidence de Jovenel Moïse, une véritable mine de billets verts !

La résidence privée du président de facto Jovenel Moïse à Pèlerin 5, où il a été assassiné, était, à l’évidence, une véritable banque. C’est le moins que l’on puisse dire compte tenu des informations fiables recueillies par HIP auprès de diverses sources, dont certaines impliquées directement dans l’enquête en cours.

Cet homme qui bénéficie, à tort, d’une héroïnisation outrancière post mortem était d’une cupidité incommensurable. En effet, après l’assassinat de Jovenel Moïse, plus de trois (3) millions de dollars américains ont été découverts chez lui, selon une source digne de foi, soulignant que le jour de son assassinat, les présumés mercenaires colombiens ont emporté plus de quarante (40) mille dollars.

Toujours selon nos sources, Martine Moïse, future candidate à la Présidence dont le cynisme décroche l’hilarité plus qu’il ne fait pleurer, était allée sur le lieu du crime (Pèlerin 5), de retour de son séjour prétendument médical. L’objectif de la veuve de Jovenel Moïse était plus vénal qu’émotionnel. En fait, Martine Moïse a eu le temps d’introduire la main dans la mine de billets verts pour y puiser quelques millions, confie notre source.

Des sacs-poubelle 30 lbs remplis de billets de 1000 gourdes et de 250 gourdes se trouveraient encore à la banque jusqu’ici inconnu de Pèlerin 5. Le héros Jovenel Moïse était avide de millions.

Étant donné qu’il est inhumain de faire feu sur un cadavre, gageons que ces millions retrouvés chez « Apredye » représentent le « Ti rès » qu’il s’apprêtait à donner au peuple. Le peuple peut-il compter sur Martine Moïse pour avoir même une toute petite part de ces millions? La thérapie de madame est « too much expensive »; de plus, madame a besoin d’argent pour sa campagne électorale.

Bouton retour en haut de la page