« L’ajustement annoncé des prix du carburant est de la méchanceté », dénoncent des consommateurs

Des citoyens se disent opposés à la décision annoncée par le gouvernement d’augmenter incessamment les prix du carburant. Ils croient que le moment est mal choisi pour tout ajustement, car cela aggraverait davantage leur situation économique.

Des citoyens de la capitale ne mâchent pas leurs mots pour critiquer la volonté du Premier ministre Ariel Henry d’ajuster les prix de l’essence graduellement. Ils croient que cette décision sera défavorable à la couche défavorisée. Ces derniers estiment que l’annonce faite par le Chef du gouvernement le 20 juillet dernier est une insulte à l’égard de la population.

Ce chauffeur rencontré à Delmas, a déclaré que la rareté du carburant à répétition que connaît le pays s’inscrit dans un vaste complot visant à augmenter les prix. Selon lui, la pénurie est planifiée et organisée par les autorités concernées. Il déplore le fait que les produits pétroliers soient disponibles sur le marché informel, alors qu’en trouver dans les pompes demeure un véritable calvaire. Selon ce conducteur, l’ajustement des prix se l’essence entraînera automatiquement l’ajustement des prix des différents circuits.

Cette marchande, quant à elle, qualifie de méchante cette décision, car, analyse-t-elle, si le prix du carburant augmente les produits de première nécessité vont subir le même sort automatiquement. Évoquant la misère noire dans laquelle patauge la population, elle croit que l’augmentation du prix plongera les familles haïtiennes dans un catastrophe économique. Elle estime que cette décision n’est pas la bienvenue.

Selon des observateurs, le moment n’est pas favorable pour imposer une quelconque augmentation des prix des produits pétroliers, car la situation économique de la population est déjà précaire; cela aggraverait davantage la condition socioéconomique des citoyens. Le carburant étant un produit transversal, tout ajustement aura des conséquences sur le prix des produits de première nécessité, le prix des transports en commun, bref cette décision aura des impacts néfastes sur l’économie nationale déjà désastreuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatorze − cinq =

Bouton retour en haut de la page