L’ajustement des prix du carburant aura de graves conséquences économiques, prédit le CARDH.

Le Centre d’analyse de recherche en droit de l’homme (CARDH) estime que tout ajustement des prix des produits pétroliers rendra la population plus vulnérables. De ce fait, il prône pour un accompagnement concret et durable pour les couches les plus vulnérables.

Dans un rapport publié ce jeudi 22 juillet 2022, le CARDH dresse un tableau sombre de la dégradation de la situation socioéconomique du pays durant les premières années du gouvernement dirigé par le premier ministre, le Dr Ariel Henry après la première augmentation du carburant en décembre 2021. Le CARDH estime que tout ajustement des prix des produits pétroliers aggravera davantage la situation économique du pays et enfoncera la population dans une misère sans précédent.

« L’ajustement des prix des produits pétroliers enfonce de manière féroce le couteau dans la plaie. Augmenter de plus de 100% le prix du carburant aura un impact significatif sur d’autres secteurs. Les produits de consommation vont être révisés à la hausse, le transport en commun, la communication, tous les paramètres de l’existence vont devoir subir les effets de la décision. Les petits commerçants dont les biens sont partis en fumée auront difficilement la possibilité de reconstituer leur business et les salaires de ceux qui travaillent seront dévalués. » a alerté le CARDH.

Dans ce document de 12 pages, l’organisme en droit humain a fait des recommandations aux autorités concernées en vue de permettre à la population la plus vulnérable de faire face à cette augmentation. Le redressement des finances publiques, un accompagnement durable aux familles les plus vulnérables , aux petites et moyennes entreprises ainsi qu’à la classe moyenne sont entre autres les propositions faites par l’organisme de défense dês droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix − six =

Bouton retour en haut de la page