Le pouvoir en place a installé la terreur à Cité Soleil, selon le RNDDH

Dans un rapport rendu public le 13 aout 2020, le Réseau National de Défense des Droits Humains a fait état d’au moins 111 personnes assassinées, 48 portées disparues et 20 autres blessées par balles, à Cité Soleil entre juin et juillet 2020. Le RNDDH qui pointe du doigt la complicité des autorités au pouvoir souligne que les attaques armées sont encore en cours à Cité Soleil au moment de la publication du rapport.

“Depuis le mois de mai 2020 et même un peu avant, Nan Brooklyn est l’objet d’attaques des gangs armés dirigés par Iscard ANDRICE, chef du gang opérant à Belekou et par Matias SAINTIL, chef du gang opérant à Nan Boston”, détaille le RNDDH. Il est reproché à Nan Brooklyn le fait de ne pas vouloir s’allier au G-9, a-t-il précisé. Une situation qui impacte sur le fonctionnement de toute la cite. “Cependant, c’est toute la commune de Cité Soleil qui, prise en otage par les gangs armés de G-9, vit dans une grande terreur, instaurée par ceux-là qui veulent la contrôler ”, pousuit le rapport acheminé à la redaction du journal. “ Il ne passe pas une journée sans que ne soient enregistrés des assassinats, des viols, des incendies et des embuscades”, regrette le Réseau qui continue de demander, comme quelqu’un prêchant dans le desert, de mettre fin à la protection des gangs armés, qui sèment le deuil au sein de la population.

Depuis la formation du « G9 an Fanmi e Alye » par le puissant chef de gangs Jimmy Chérizier alias Barbecue, réputé proche du pouvoir en place, à Cité Soleil, les bandits ne chôment pas. Le RNDDH rapporte que « 12 femmes ont été assassinées dont l’une à 7 mois de gestation, 2 mineurs ont été assassinés dont 1 bébé de 8 mois, 7 mineurs ont été blessés par balles et 17 femmes ainsi qu’une mineure ont été violées par plusieurs bandits armés ». Par ailleurs, le Réseau National de Défense des Droits Humains a tenu à réveler qu’un nouveau mode opératoire a été mis en place par les seigneurs de la terreur. Il s’agit de capturer des personnes alors qu’elles se trouvaient à bord des véhicules de transport en commun, pour ensuite les violer, bastonner ou les exécuter.

« Attaques armées, raids, détournements de véhicules, viols collectifs, assassinats, blessures par balles et incendies : Cité Soleil est prise en otage par les gangs armés du G-9 », a mentionné le RNDDH tout en indiquant que « faute de moyens, plusieurs personnes blessées par balles ont encore les projectiles dans leur corps », au moins 139 enfants de Cité Soleil sont devenus orphelin suite aux dernières attaques criminelles des caïds assoiffés de sang qui ont droit de vie ou de mort sur des habitants livrés à eux-mêmes. Le RNDH a tenu à rappeler que le commissariat principal de Cité Soleil a été abandonné, suite à l’assassinat du policier Wismick ARISTIL.

Rappelons que Reynold Georges, un ex-conseiller influent du président de la République a remis sa démission en juillet dernier et a accusé Jovenel Moise, jugé incompétent et corrompu, d’être de mèche avec la fédération de gangs « G9 an Fanmi et Alye ». Une coalition criminelle qui est prête à tout afin d’avoir le contrôle de certains quartiers défavorisés où réside un nombre considérable de potentiels électeurs. La bande à Barbecue opère, selon des observateurs, à des fins électoralistes en faveur du Parti Haitien Tèt Kale.

Joubert Joseph / HIP

Crédit Photo / Chéry Dieu-Nalio

Bouton retour en haut de la page