Le SDP se décerne un satisfecit et déclare mener « 5 à 0 » contre le PHTK et les Jovenelistes

Le Secteur Démocratique et Populaire, une semaine après avoir intégré le gouvernement de facto d’Ariel Henry, s’est donné un satisfecit en déclarant mener 5 à 0 contre le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et les jovenelistes. Dans une conférence de presse donnée, ce mardi 30 novembre, dans les locaux de cette structure à Delmas 75, Me André Michel a évoqué l’ordonnance de libération de la Cour d’Appel en faveur des prisonniers politiques comme Arnel Bélizaire parmi les buts inscrits par le SDP et les autres signataires de l’accord du 11 septembre.

« Aujourd’hui nous constatons que l’accord du 11 septembre mène 5 à 0 contre le PHTK et les jovenelistes », a déclaré sans langue de bois le nouveau faiseur de rois du gouvernement d’Ariel Henry. Me André Michel a cité entre autres la révocation de l’ancien commissaire du gouvernement Bed-Ford Claude, de l’ancien directeur général a.i de la police Léon Charles etc… avant d’évoquer l’ordonnance de libération de certains prisonniers politiques comme Arnel Béliziare parmi les fruits de l’accord du 11 septembre. L’ancien opposant farouche au président Jovenel Moïse devenu supporteur d’un premier ministre nommé par celui-ci, en a profité pour tirer à boulets rouges sur les détracteurs du SPD qui, selon lui, ne font que du bavardage.

Plus loin, Me André Michel, après avoir revendiqué la révocation de plusieurs hauts gradés de l’État, a annoncé qu’il va mener une bataille de concert avec le premier ministre de facto afin d’assainir la diplomatie haïtienne. En ce sens, il a dénoncé la présence de l’ancien directeur général a.i de la PNH Léon Charles qui, selon lui, n’a pas sa place comme ambassadeur d’Haïti à l’Organisation des États Américains (OEA). « Nous serons toujours aux côtés du peuple », a-t-il laissé croire tout en soulignant que le SDP ne compte pas abandonner la bataille en faveur du procès PetroCaribe, du Massacre de La Saline et des élections dans le pays à la fin de l’année 2022.

De son côté, l’ancien sénateur des Nippes, Nenel Cassy a abondé dans le même sens, tout en accusant les détracteurs du Secteur Démocratique et Populaire d’être des supporteurs du PHTK. « Aujourd’hui deux camps s’opposent : « ceux qui sont aux côtés du peuples et du SDP et ceux qui critiquent le SDP tout en supportant le PTHK », a-t-il estimé tout en tentant de redorer le blason de cette structure politique très critiquée dans l’opinion publique depuis son alliance avec Ariel Henry. Par ailleurs, l’ancien membre du grand corps a invité les acteurs politiques à se mettre au travail afin d’éviter de répéter les erreurs de la transition de Jocelerme Privert.

Bouton retour en haut de la page