Le SPNH exige la démission de Normil Rameau, dénonce l’assassinat de l’agent de l’USGPN

Jean Elder Lundi, actuel coordonateur du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH), dénonce ce vendredi 16 octobre 2020 la mort de son collègue de l’USGPN, Jean Rosner Glezil, tué lors d’une opération conjointe du SWAT et de la DCPJ jeudi matin. Plus loin, critiquant le fait que Normil Rameau, le DG ai de la PNH, ait été sur les lieux au moment du drame, le numéro un du SPNH exige en ce sens la démission du commandant en chef de la police.

Selon Jean Elder Lundi, Inspecteur Divisionnaire, la mort de Jean Rozner Glezil est une exécution. Toujours d’après lui, l’opération «Terminator» lancée par M. Rameau perd l’équilibre et occasionne déjà la mort de plusieurs policiers au cours de ce mois.

«Depuis la mort du père de Rameau, il a perdu son bon sens et il n’est plus apte à nous diriger. Après cet incident survenu à l’hôtel Révélation, le Ministère de la Justice doit mettre et le chef de la Police et les agents qui l’avaient accompagé dans cette mission à la disposition de Justice », déclare le coordonateur.

M. Lundi exige la démission de Normil Rameau. D’après ses déclarations, dans tous les pays du monde, après une telle bavure, tout directeur doué de bon sens et de conscience aurait démissionné. Il précise que Jean Rozner Glezil s’était identifié comme policier mais les agents en opération avaient reçu l’ordre de l’abattre.

Regrettant le fait que ce soit sur les commandes de Normil Rameau que la Police a enregisté plus de bavures, Jean Elder Lundi croit que la démission du Commandant en Chef est incontournable pour le redressement et l’éfficacité de la PNH.

Eddyson de Varain / HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro