Les États-Unis promettent d’aider Haïti dans la livraison du carburant

Alors que des gangs armés ont bloqué les principaux terminaux pétroliers occasionnant une rareté d’essence, dans une conférence de presse, la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a promis que les États-Unis aideraient la Police Nationale d’Haiti à faciliter la livraison du carburant. 

« Nous nous sommes concentrés sur la façon dont nous pouvons appuyer la Police Nationale d’Haïti dans les efforts qu’elle entretient pour sécuriser le passage afin de faciliter la livraison du pétrole », a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche. « C’est un défi parce que nous savons qu’il y a certaines zones en Haïti où il est difficile d’atteindre surtout avec les menaces liées à l’insécurité », a-t-elle reconnu.

Plus loin, elle a abordé la question des 16 missionnaires américains et un canadien kidnappés en Haïti par le gang 400 Mawozo et la déportation des migrants haïtiens qui ont tenté de se réfugier aux Etats-Unis en dehors des normes. « Il est important de rappeler que nous sommes en train de conjuguer tous les efforts possibles afin de sauver les otages », a-t-elle indiqué. Elle a, toutefois, rappelé que ce sont des Américains. « Nous avons à maintes reprises mis en garde les citoyens américains de ne pas se rendre en Haïti à cause de l’insécurité », a-t-elle souligné. 

Sur les déportations, madame Psaki a déclaré que c’est une décision du Département d’État en collaboration avec le Département de la Sécurité Nationale. Selon elle, ces deux entités ont jugé propice la situation en Haïti pour le retour des migrants haïtiens, alors que les officiels américains en Haïti se cachent dans des complexes sécurisés et se déplacent en véhicules blindés. Elle a laissé croire que la situation des citoyens américains en Haïti est différente de ce que vivent les migrants haïtiens. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =

Bouton retour en haut de la page