Les gangs de Gabriel seuls face au G9, Cité Soleil en effervescence, la police se retire

Au moins 5 morts dans des conflits armés déclarés tôt ce samedi 18 juillet 2020, entre plusieurs groupes rivaux à Cité Soleil. La bande armée de Boston dirigée par Matyas et celle de Belekou dirigée par Isca, supportées par les gangs du « G9 an fanmi » et alliés, s’affrontent à ceux de Brooklyn, ayant à leur tête Gabriel.

Il était 3 heures du matin environ, quand les hommes armés de Brooklyn ont envahi la zone de Soleil 7 et pris le contrôle des locaux abritant le projet « Love and Hope », couramment appelé Kim, situé non loin du quartier Boston.Selon le témoignage de certains habitants, « les gangs du groupe dirigé par le nommé Gabriel, se sont emparés de ce bâtiment, utilisé par les hommes de Boston comme endroit stratégique, communément appelé « VAR ». Pendant des heures, la bande à Gabriel a cantonné et occupé l’espace de leurs adversaires. Avec le renfort des gangs du groupe « G9 an fanmi » et alliés, les individus de Boston et de Belekou ont refoulé ceux de Brooklyn, composés de centaines de jeunes lourdement armés.

« Gen plizyè moun ki mouri. Pa gen moun ki ka di konbyen », lâchent plusieurs citoyens de la commune. Parmi les victimes, Jerry, un jeune animateur d’évènement culturel, qui habite à proximité de Boston. « Au moins 5 personnes sont mortes, décapitées et brulées. Plusieurs autres sont blessées par balles », informe Jean Enock Joseph. Contacté par la rédaction d’Haïti Infos Pro, le responsable de la structure appelée « Ministère Pasteur Enock – MPE » décrit une situation chaotique, et parle de bilan provisoire, tenant compte de la configuration compliquée de ce bidonville.

« Durant cet assaut, les concerts de cartouches ont duré des heures. La bande à Gabriel a même pris le contrôle des locaux logeant le commissariat principal de police de Cité Soleil », nous dit un citoyen. Selon les informations recueillies sur place, les policiers cantonnés dans ce bidonville, ont abandonné ce bâtiment situé sur le Boulevard des Américains, laissant ainsi le champ libre aux bandits. Depuis plusieurs semaines, les conflits armés se sont amplifiés à Cité Soleil. Le refus de Gabriel d’intégrer le groupe « G9 an fanmi » et alliés, serait à l’origine de ces affrontements sanglants.

Parallèlement, plusieurs cas de kidnapping sont rapportés dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Selon les informations relayés dans la presse, des otages ont été conduits à Cité Soleil. Les groupes armés s’accusent mutuellement et tentent de se dédouaner. Entretemps, 3 personnes kidnappées ont été libérées ce samedi, suite à une opération menée par des agents de la DCPJ et du SWAT. Les otages, selon les autorités policières, ont été retrouvés à Damien (Croix-des-missions), dans la commune de Cité Soleil.

Entre affrontements armés et kidnapping, le cœur du bidonville bat au rythme de la violence et de la criminalité. Traumatisée et terrorisée, la population soleillenne est livrée à elle-même. Le désengagement de la police et la justice est palpable dans un quartier qui compte des centaines de milliers d’habitants, terrassés par la misère et le chômage.

Luckson Saint-Vil / HIP

Crédit photo : Dieu-Nalio Chery

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro