L’ex-ministre des Sports, Max Attys, appelle Jovenel Moïse à la démission afin d’éviter un bain de sang

Après des déclarations choc sur le gaspillage des fonds du programme PetroCaribe alloués à la construction d’infrastructures sportives, l’ex-ministre des sports, qui vient de remettre sa démission, demande à Jovenel Moïse de faire le même geste afin d’éviter un bain de sang dans le pays.

Intervenant à l’émission Le Point sur la Radio Télé Métropole ce lundi 20 juillet, l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports n’y va pas avec le dos de la cuillère. « C’est pour la première fois dans l’histoire récente du pays qu’un président soit aussi traité de menteur », a déclaré l’ex-ministre de la jeunesse et des Sports estimant que la démission est le seul rempart du président Jovenel Moïse, jugé incompétent et corrompu.

Tout en précisant qu’il n’est ni de l’opposition ni du pouvoir en place, Max Attys qui a remis en question la légitimité et la promesse d’électrification 24/24 du président contesté Jovenel Moïse, estime que le dauphin de Michel Joseph Martelly, surnommé l’homme-banane par ses partisans, doit quitter le pouvoir non seulement pour aider à préserver ce que nous avons comme acquis mais aussi afin d’« éviter à ce pays un énième bain de sang».

Questionné par le journaliste Wendell Théodore sur sa relation avec le secrétaire d’État Charlot Jacquelin Jr, Max Attys qui s’est gardé de donner de détails y relatifs en a profité pour s’en prendre aux secrétaireries d’État qui, selon lui, sont des postes inutiles inventés par le pouvoir PHTK afin de satisfaire certains proches. Max Attys ajoute que ces derniers ne servent à rien et n’ont pas leur place au sein du gouvernement.

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page