Libération de Jean-Renold Saint-Hilaire et Berthony Sylva, deux employés de l’hôpital Alma Mater de Gros-Morne

(HIP) – Jean-Reynold Saint-Hilaire et Berthony Sylva, ces deux professionnels de santé enlevés par les bandits de la base ”Gran Grif” de Savien à Liancourt le 22 décembre dernier ont été enfin libérés ce mardi après-midi après le versement de troisième rançon.

Cette libération contre rançon survient après plusieurs mouvements de protestation, soit sept jours après la séquestration des victimes.

À la veille de leur libération, soit le lundi 28 décembre, plusieurs technologistes Médicaux dont ceux du Laboratoire National de Santé Publique avaient observé un arrêt de travail et paralysé la circulation en érigeant des barricades sur la route afin de dire NON au kidnapping de leurs pairs.

Le personnel de santé de l’Hôpital Alma Mater de Gros-Morne avait aussi annoncé la fermeture des différents services jusqu’à ce que leurs employés soient libérés.

Jean-Reynold Saint-Hilaire et Berthony Sylva ont été enlevés à Liancourt le 22 décembre dernier alors qu’ils revenaient de l’hôpital Albert Schweitzer de Deschapelles pour exécuter une requête de pochette de sang pour un proche. Ils ont passé 7 jours entre les mains des kidnappeurs malgré qu’une partie du rançon ait été versé par la famille des victimes.

Par ailleurs, l’Association des Technologistes Médicaux Licenciés d’Haïti (ATMLH) remercie dans un communiqué tous ceux et celles qui ont apporté leurs appuis aux différents mouvements de solidarité à leur confrère Berthony Sylva et son beau-frère Jean Renold Saint-Hilaire.

L’association demande à ses membres et ses alliés d’observer une trêve suite à cette libération. Cependant, elle dit réclamer des autorités un climat sécuritaire pour que tout le monde puisse vaquer à ses activités en toute quiétude d’esprit.

Marie Ludie Monfort Paul/ HIP

Bouton retour en haut de la page