L’opposition planifie la chute de Jovenel Moïse à travers la Déclaration de Léogane

Les dirigeants du Secteur démocratique et populaire renouvellent leur engagement à forcer le Président Jovenel Moïse à la démission bien avant le 7 février 2021. La déclaration de Léogane adoptée, ce vendredi 2 octobre 2020, s’aligne dans la dynamique de paver la voie à une transition politique post-Jovenel, selon les opposants au régime au pouvoir.

La déclaration de Léogane considérée par l’opposition politique comme une nouvelle version de la cérémonie du Bois-Caïman devra accélérer la démission de Jovenel Moïse bien avant l’échéance constitutionnelle du 7 février de 2021. Le document approuvé par les membres du Secteur démocratique entend réorganiser la mobilisation en prenant en compte les nouvelles donnes. Selon l’ancien député Jean Danton Léger, en installant un nouveau Conseil Électoral Provisoire sans la bénédiction de la Cour de Cassation, Jovenel Moïse vient de creuser sa propre tombe.

Les velléités autoritaires et les manœuvres de modifier la Constitution en dehors des prescrits légaux participent de cette dynamique d’imposer à la population des pratiques obscurantistes, estime l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. La déclaration de Léogane entend offrir une bouffée d’oxygène à la contestation populaire, prétendent les pourfendeurs du PHTK. Les représentants de diverses délégations de l’opposition présents à la Cité Anacaona ont adhéré aux consignes formulées dans le document et promettent de mettre le pied à l’étrier.

”Le départ de Jovenel Moïse du Palais national désormais se précise. L’avènement d’une transition politique pour jeter les bases d’un nouvel État est plus proche”, ont scandé des militants chauffés à blanc.

Nènèl Cassy, ancien sénateur des Nippes, affirme que le Secteur démocratique vient d’aborder la dernière ligne droite de la bataille. Il prévoit d’intensifier la mobilisation et profiter des dates historiques pour booster la stratégie de combat.

”Le 17 octobre prochain nous allons livrer bataille pour libérer les masses. Le président Jovenel Moïse sera défié à Pont-Rouge”, a-t-il juré.

En dépit des rumeurs de division et de mésentente entre des figures de l’opposition, une bonne partie de l’ossature a manifesté sa présence à Léogane. Le leader de AAA, Youri Latortue, l’ancien sénateur Yvon Feuillé, l’ancien ministre Majorie Michel, Daril Balthazar, André Michel, Rony Thimotee, Réginald Dumé, ont payé de leur présence au rassemblement et ont promis de s’engager jusqu’à la chute de Jovenel Moïse.

H.N/ Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page