“L’organisation des élections n’est pas possible dans le contexte actuel en Haïti”, selon la France

La France fixe sa position sur l’organisation des prochaines élections en Haïti. Dans un communiqué publié ce vendredi sur le site de l’Ambassade en Haïti, la France estime que certaines conditions doivent être réunies pour avoir des élections en Haïti.

« La constitution de listes électorales sincères et exhaustives, encore en cours, doit être achevée. Au plan politique, il convient de construire le consensus le plus large possible. Enfin, les électeurs doivent être assurés qu’ils pourront émettre un vote libre sans subir la pression de groupes armés illégaux », précise la France dans ce communiqué.

D’après elle, l’organisation d’élections libres, démocratiques et transparentes est pour une démocratie une ardente obligation.

Cette position de la France sur l’organisation des élections en Haïti est nettement différente de celle des États-Unis qui soutiennent à fond l’organisation des élections. Pourtant, ces deux pays sont deux membres influents du Core Group. Une entité qui a toujours eu de grandes influences dans la vie politique en Haïti.


Cette structure est composée de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, des Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union Européenne et du Représentant spécial de l’Organisation des États Américains.

Haiti Infos Pro/ HIP

Bouton retour en haut de la page