Mariani-Échec de l’opération policière : un mort et des blessés dans le camp de la PNH

Depuis le 1er novembre 2023, date du rétablissement d’un groupuscule dénommé « Team Asansѐ » affilié aux puissants gangs de Gran-Ravin et de celui de Village de Dieu dans la zone de Mariani, la police de Carrefour se débat comme le diable dans un bénitier pour reprendre le contrôle de cette partie du territoire qui échappe à la tutelle de l’État.

Dans cette perspective, diverses opérations policières ont été menées dans la zone, lesquelles se sont soldées par des échecs cuisants. La puissance de feu des hommes de la bande du caïd « Bout ba » a mis à l’épreuve la volonté et la détermination des agents de l’ordre, dépourvus de moyens adéquats et nécessaires pour parvenir à cette fin. La dernière opération en date a eu lieu dans l’après-midi du jeudi 30 novembre 2023, au cours de laquelle un policier a été tué avant d’être exhibé par les membres de ce gang comme un trophée de guerre sur les réseaux sociaux.

À travers cette vidéo, on peut voir le corps inerte d’un homme allongé sur le sol, le visage ensanglanté, portant un maillot noir frappé du logo de la PNH. « Vous n’avez pas idée de ce qui va vous arriver. Vous allez subir une double mort. Vous serez démembré pour avoir osé franchir le rubicon en tentant d’envahir notre repaire », ont proféré tour à tour des membres de cette bande criminelle, encerclant le cadavre.

La victime répondait au nom de Makenson Jean François, un policier issu de la 26e promotion de la PNH. Il était affecté à l’unité de la sécurité de la primature. Celui-ci avait quitté son poste de manière non officielle pour prêter main-forte à ses frères d’armes engagés dans une opération contre les criminels de Mariani, confie une source policière à la rédaction de HIP. Elle souligne que plusieurs policiers ont été blessés au cours de cette opération qui souffrait d’un déficit de planification. Cette énième tentative infructueuse de la PNH renforcera-t-elle la position de cette bande criminelle, qui ambitionne de conquérir le Grand Sud pour établir son emprise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page