Martissant : des maisons brûlent, des citoyens meurent, en pleine fête des Mères

Les habitants de Martissant ont vécu une nouvelle journée de terreur ce dimanche 31 Mai 2020. Selon les informations receuillies sur place, des morts et des blessés bann par balles sont à déplorer. Des hommes armés ont également incendié plusieurs maisons.

Alors que le pays traverse une crise sanitaire et économique sans précédent, les affrontements armés entre gangs rigaux se multiplient à Martissant. Depuis plusieurs semaines, les groupes armés sèment le deuil au sein de la population de la 3ème circonscription de Port-au-Prince. Ce dimanche 31 mai 2020, le jour de la fête des mères en Haïti, les hommes armés de “Gran Ravin et de “Ti bwa” se sont donnés en spectacle, pour le contrôle du territoire.

“Ils ont incendié encore une fois plusieurs maisons à la rue Romulus, située à Martissant 7”, ont informé des citoyens de la zone. Contacté par la redaction d’Haïti Infos Pro, des habitants vivant à l’entrèe Sud de la capitale, soulignent que plusieurs personnes ont été tuées et blessées, lors des échanges de tirs. “La majorité des victimes proviennent de martissant et ses environs où les gangs font la loi”, expliquent-ils.

Durant toute la journée du dimanche, les tirs nourris ont persisté à Martissant et provoqué l’émoi au sein de la population. Les habitants de cette zone qui appelent au secours, avaient du mal à vaquer librement à ses occupations.

Cette nouvelle journée de tension intervient a un moment où les autorités étatiques continuent de multiplier les annonces relatives a une possible intervention policière dans ces zones. Une guerre entre bandes armées qui tombe aussi dans un contexte où le Coronavirus ne cesse de faire des victimes en Haïti, particulièrement à Port-au-prince, qui compte pour l’instant 396 cas de contamination.

HIP / Haïti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page