Mesures d’interdiction de départ : la DCPJ et Direction de l’immigration désapprouvent le juge Dimanche

Selon nos sources, la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) et la Direction de l’immigration et émigration (DIE) n’entendent pas accorder suite favorable aux mesures d’interdiction de départ émises par le juge instructeur Al Duniel Dimanche à l’encontre des anciens hauts fonctionnaires de l’État dont les anciens Présidents de la République Joseph Michel Martelly et Jocelerme Privert, les ex-premiers ministres Evans Paul, Laurent Salvador Lamothe…

Des sources contactées par le journal confirment que des responsables de la DCPJ et de la DIE n’entendent pas souscrire à la démarche du juge instructeur Al Duniel Dimanche interdisant à plusieurs anciens grands commis de l’État de laisser le pays. Cependant, aucun motif n’a été avancé pour justifier le refus de ces responsables d’institutions subalternes d’exécuter la décision du juge Dimanche. Toutefois, plusieurs avocats des suspects ont dénoncé les procédures engagées par le juge instructeur Al Duniel Dimanche pour inviter leurs clients.

L’ancien ministre de la Justice, Me Camille Leblanc, qui assiste l’ancien Premier ministre Henry Céant, l’ex-député Wolf Papillon entre autres avait exigé du commissaire du gouvernement Près le Tribunal de première Instance de Port-au-Prince, Edler Guillaume, des explications sur la démarche du juge, sans suite.

Il importe de rappeler que plusieurs hauts dignitaires de l’État invités à comparaître au cabinet d’instruction ont boudé la décision du juge instructeur Al Duniel Dimanche qui enquête sur le dossier lié à l’enquête sur le rapport transmis à la justice par l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC). La source qui s’est confiée au journal évite de rapporter si l’un des concernés par la mesure d’interdiction de départ a déjà laissé le pays. Cependant, plusieurs anciens hauts responsables de l’État dont Laurent Salvador Lamothe, Garry Conille ne résident pas en Haïti.

Dans le cadre de l’enquête sur le détournement des matériels du Centre national des équipements (CNE), le juge Al Duniel Dimanche a invité plus d’une centaine de personnalités politiques incluant des anciens élus du peuple et des anciens ministres, directeurs généraux.

Les anciens Présidents de la République d’Haiti Joseph Michel Martelly, Jocelerme Privert et les ex-parlementaires, Francisque De La Cruz, Wilot Joseph, Wolf Papillon, Worms Pierrilus, les anciens Premiers ministres Jean Max Bellerive, Énex Jean-Charles, Garry Conille, Laurent Salvador Lamothe, Michèle Duvivier Pierre-Louis, Evans Paul Jacques Guy Lafontant, des ex-ministres Wilson Laleau, Marie Carmelle Jean Marie, Florence Duperval Guillaume, Fritz Caillot, Jacques Rousseau, les anciens directeurs généraux Jude Célestin et l’actuel responsable du CNE Kineton Louis sont concernés par les mesures d’interdiction de départ.

Il faut souligner l’arrestation lundi de l’ancien Président de la Chambre des Députés, à deux reprises, Cholzer Chancy dans le cadre de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page