Mike Bellot kidnappé, des internautes indignés et revoltés

Le jeune entrepreneur, Mike Bellot, a été enlevé dans la soirée du samedi 16 janvier 2021 à Delmas. Les ravisseurs exigent une forte somme pour la libération du PDG de Solo Group.

La nouvelle a été confirmée ce dimanche par un proche du jeune entrepreneur. « Wi ! Saw tande a se sa wi », nous a dit son épouse. Selon les premiers elements d’information, la victime a été enlevée par des individus non-identifiés dans la commune de Delmas, alors qu’il rentrait chez lui à Delmas 75. A en croire certaines sources, les ravisseurs ont reclamé une forte somme d’argent auprès de la famille, en échange de sa libération.

Ce dimanche, les publications se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Choqués et indignés, des internautes haïtiens dénoncent cet enlèvement et exigent la libération du jeune entrepreneur qui a confectionné Solo Bag, une marque haïtienne de sac à dos technologique.

L’économiste Etzer Emile a lancé l’alerte et demande aux autorités d’agir en urgence afin que Mike Bellot soit libéré. « Nou rele anmwe chak jou anba ensekirite ak kidnaping. Anmwey mouche Leta ! », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Dans cette publication, le Professeur Emile réclame l’aide des autorités : « Degaje w pou Mike ka jwenn fanmi li prese prese. N ap rete mobilize.».

Plusieurs autres personnalités, des influenceurs, de simples citoyens élèvent la voix et expriment leur indignation suite à cet enlèvement. « M vrèman choke aprann nouvèl kidnaping Mike Bellot . M vrèman bouke leve chak jou tande yon sitwayen parèy mwen nan men bandi. Kisa lavi n tounen nan peyi sa menm? Nou la n ap tann tou pa nou ? N ap sanble lajan pa nou pou n remèt ? », a réagi la Petrochallenger Emmanuela Douyon sur sa page Facebook. De son coté, l’instigateur du projet Konbit Bibliyotèk Site Solèy, Louino Robillard, a craché sa colère et accuse les autorités étatiques. « Si yo pa degaje yo ba nou Mike Bellot. Leta mèt prepare l pou touye ak arete nou tout. Nou fout bouke ! Nou fout vle rete ede peyi nou ! Fout ba nou yon chans ! », s’enerve le leader communautaire, qui est un ami de Mike Bellot.

Dans la foulée, des appels à la mobilisation se multiplient sur les réseaux sociaux. Sur Facebook les membres de l’organisation “Angajman”, dont il est l’initiateur, annoncent la tenue d’une marche, dans le but de réclamer sa libération. La date sera communiquée sous peu, a annoncé l’organisation.

L’insécurité, le banditisme et la criminalité s’étendent de jour en jour dans le pays. L’État central tarde encore à trouver la formule pouvant y remédier. Entretemps, la liste des victimes s’allonge, chacun attend son tour. Triste réalité.

Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page