Actualités

Moins de 18 ministères et 5 postes régaliens non négociables, décide Garry Conille

L’économiste Philippe Vixamar, annoncé comme l’un des membres du cabinet du Dr Garry Conille, révèle que le Premier ministre envisage d’initier des chantiers ambitieux pour le pays durant son passage aux commandes de la Primature. Pour atteindre ses objectifs, le gynécologue compte rationnaliser les dépenses de l’État en commençant par réduire la taille de son gouvernement.

Les tractations sur l’architecture du cabinet ministériel du Dr Garry Conille se multiplient. Des membres influents dans l’entourage du Premier ministre de facto mettent déjà la puce à l’oreille en ce qui a trait à la structure de la prochaine équipe gouvernementale qui se veut un mariage de jeunes technocrates, de membres de la diaspora et des femmes, a annoncé Garry Conille, lors de sa première intervention publique.

L’économiste Philippe Vixamar qui intervenait ce mardi sur les ondes de Radio Kiskeya, rapporte que le chef du gouvernement s’engage à former un gouvernement réduit avec moins de 18 ministères. Il évoque le cas de 5 ministères clés qui ne doivent faire l’objet d’aucune négociations avec les membres du Conseil présidentiel de transition (CPT). Selon l’ancien membre du Conseil d’administration de la Banque nationale de crédit (BNC), les ministères des Affaires étrangères, des finances, de la justice et de la sécurité publique, de l’intérieur et des collectivités territoriales resteront à la disposition du Premier ministre.

Au milieu des négociations qui se font entre les membres du CPT et le Dr Garry Conille, sur la composition du cabinet ministériel, des dispositions pour redéfinir la gouvernance de l’État se profilent, selon Philippe Vixamar. Des fonds destinés au service de renseignement de la Primature, du Ministère de l’Intérieur, de la justice seront alloués à la Police nationale d’Haïti (PNH), annonce Philippe Vixamar.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page