Montana infiltré par des oligarques : Hugues Célestin dénonce Ted Saint-Dic, un pion des Bigio

Un processus d’épuration du groupe Montana est inévitable, de l’avis du dirigeant de l’Initiative des patriotes mariens (IPAM), Hugues Célestin, se référant aux déclarations controversées de Jacques Ted Saint-Dic sur les ondes de Magic9 relatives à la mission des tenants de l’Accord de Montana dans la résolution de la crise.

Un article du quotidien Le Nouvelliste citant l’un des porte-paroles du Bureau de suivi de l’accord (BSA), Jacques Ted Saint-Dic, semble avoir déclenché la polémique au sein des promoteurs de l’Accord de Montana. L’ancien député Hugues Célestin, qui intervenait mercredi sur les ondes de Radio Kiskeya, à «Di’m map di’w», désapprouve la posture instable et équivoque de Jacques Ted Saint-Dic au sujet de la position de Montana dans les efforts de rapprochement pour adresser la crise.

Le porte-parole du BSA est identifié comme un pion du Group BIGIO qui œuvre à destabiliser l’Accord Montana, selon l’ancien parlementaire. Jacques Ted Saint-Dic est au cœur d’un complot orchestré afin de fragiliser les efforts consentis par des acteurs de la société civile, des groupes sociaux organisés, des éléments du secteur progressiste.

Sur la place publique, la division au sein de Montana prend corps et la thèse d’une structure infiltrée par des oligarques économiques s’impose. La lecture de Saint-Dic, selon laquelle Montana n’a pas à déloger et pourvoir au remplacement du docteur Ariel Henry aux commandes de l’État, est jugée irresponsable et trahit les fondamentaux de l’Accord. Une intervention qui suppose qu’aucune perspective de dégel de la crise n’est à l’horizon sinon qu’une volonté manifeste de faire perdurer le processus d’un dialogue stérile, analyse Hugues Célestin. Ce dernier met en cause le professeur Saint-Dic dans la mise à exécution de l’agenda des oligarques économiques, dont les BIGIO, pour provoquer le chaos et hypothéquer l’objectif visé d’une solution haïtienne à la crise.

Les revélations du dirigeant de l’IPAM sont-elles suffisantes pour conclure que l’Accord de Montana est au bord de l’implosion? Des interrogations légitimes compte tenu de la position inflexible de l’ancien député. Pour lui, il revient à denoncer une frange de l’oligarchie économique qui tire les ficelles d’une mésentente et fragilise l’avenir de Montana.

Les accusations portées contre Jacques Ted Saint-Dic sont opportunes et sont maintenues par l’ancien député de Limonade qui plaide en faveur d’une opération d’épuration au sein de Montana. L’article du 30 Septembre paru dans les collonnes du Nouvelliste est revélateur d’un malaise profond dans les rangs de Montana alimenté par des rumeurs d’une certaine prise de distance entre le Président élu Fritz Alphonse Jean et des membres du BSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept + 13 =

Bouton retour en haut de la page