PAM : « La pénurie de carburant risque d’accoucher une crise humanitaire sans précédent en Haïti… »

Le Programme Alimentaire Mondial a rapporté que près de 4,7 millions d’Haïtiens sont en insécurité alimentaire aiguë, dont 1,8 millions atteignent le niveau d’insécurité alimentaire d’urgence. C’est pour la première fois en Haïti que des personnes sont en phase cinq du classement de la sécurité alimentaire, la plus élevée.

La pénurie de carburant a pas mal de conséquences sur le quotidien des Haïtiens. En effet, l’ajustement des prix des produits pétroliers par le gouvernement a plongé le pays le chaos : paralysie des activités socioéconomiques, augmentation des prix des produits de première nécessité, pénurie d’eau, notamment l’eau potable, fermeture des portes de petites et moyennes entreprises et d’hôpitaux. De plus, le taux d’inflation de 30,5% risque d’augmenter dans les prochains mois, selon les économistes. S’ajoute à ce tableau sombre l’insécurité généralisée.

C’est dans ce contexte que le PAM, dans un rapport publié ce vendredi 14 octobre 2022, a fait état de 4,7 millions d’Haïtiens confrontés à l’insécurité alimentaire.

« Seulement à Cité Soleil, 19 000 personnes font face à une catastrophe parce qu’elles n’ont pas assez à manger. Cela signifie qu’elles n’ont probablement qu’un seul repas par jour, et qu’elles n’ont pas les protéines, les légumes frais et les autres nutriments essentiels dont les gens ont besoin pour survivre », a déclaré Jean-Martin Bauer, Directeur pays PAM en Haïti.

La crise sociopolitique est en grande partie responsable de cette situation lamentable qui risque de plonger le pays dans une catastrophe humanitaire. La recrudescence du choléra rend la situation beaucoup plus préoccupante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 − huit =

Bouton retour en haut de la page