Parquet de P-au-P: Exit Frantz Louis-Juste, bienvenue Jacques Lafontant

Moins de 24 heures après avoir demandé aux réseaux sociaux Facebook, Twitter, Youtube… de bloquer les comptes de certains chefs de gangs, le commissaire du gouvernement a.i de Port-au-Prince, Frantz Louis Juste, a été révoqué et remplacé par l’ancien commissaire du gouvernement a.i, Jacques Lafontant, au parquet de Port-au-Prince.

Installé dans ses fonctions, ce vendredi 29 octobre, au Palais de Justice de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant a, d’entrée de jeu, remercié le premier ministre de facto Ariel Henry pour la confiance placée en lui pour mener la politique pénale du gouvernement. Il en a profité pour promettre qu’il fera tout son possible afin de rendre justice à qui justice est dûe. 

De son côté, le commissaire du gouvernement a.i sortant, Frantz Louis Juste, qui a passé pas moins d’un mois et demi à la tête du Parquet, a laissé croire qu’il a eu le plaisir de servir la République tout en félicitant le nouveau chef de la poursuite pour son nouveau poste.

Le doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, le juge Bernard Saint-Vil, a tenu à rappeler à Jacques Lafontant les défis qui l’attendent au parquet de Port-au-Prince. Entre autres, la détention préventive prolongée fait partie des problèmes auxquels le nouveau commissaire du gouvernement a.i devra s’attaquer, selon le juge des libertés individuelles.

Limogé pour avoir tenté de tenir tête au ministre de la justice de l’époque Rockfeller Vincent, Jacques Lafontant avait adressé une lettre pimentée à son supérieur hiérarchique et avait insinué que le titulaire du MJSP de l’époque avait été révoqué dans son poste précédent pour corruption et incompétence.

Bouton retour en haut de la page