Pénurie de carburant: l’A.P.P.E clarifie

Sans vouloir mettre en cause un secteur quelconque dans la rupture de stock d’essence, l’association des Professionnels du Pétrole impute cette situation à un retard de plus de deux semaines de la livraison d’essence par rapport aux demandes placées au Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement.

Le communiqué de l’A.P.P.E émet des considérations sur la crise d’essence que connaît le pays depuis plusieurs jours. Sans aller par le dos de la cuillère, l’A.P.P.E responsabilise le BMPAD dans la situation de détresse sociale née de la rareté du carburant sur le marché.

”Cette rupture de stock est due à un retard dans la livraison des commandes placées auprès du BMPAD“, lit-on dans le communiqué consulté par la rédaction de HIP.

La communication de l’A.P.P.E, structure regroupant 5 compagnies pétrolières, se veut être claire et sans ambiguïté. Ces opérateurs désapprouvent les allégations faisant croire que certains acteurs du secteur tirent les ficelles de la crise en alimentant la pénurie.

“Tous les stocks d’essence des compagnies sont épuisés depuis plusieurs jours. Les très petites quantités d’essence qui restent dans les fonds des réservoirs ne sont pas pompables”, souligne le document.

Dans l’intervalle, le ministère du commerce, dans une circulaire rendue publique, menace de faire appliquer le décret du 20 décembre 1946 pour forcer les firmes pétrolières a respecter les exigences du marché pétrolier.

Hervé Noël / HIP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =

Bouton retour en haut de la page