Politique : Attaché à l’Accord de Montana, « Matris Liberasyon » écarte toute possibilité d’entente avec Ariel Henry

Le parti politique de l’ancien sénateur Antonio Cheramy « Matris Liberasyon » se dit profondément attaché à l’Accord de Montana dont il est l’un des signataires. La structure politique croit que cet accord politique est d’une grande efficacité pour sortir le pays de la situation sociopolitique et économique désastreuse dans laquelle il se trouve depuis quelques années.

Dans une note datée du 4 octobre 2022, le parti politique « Matris Liberasyon » dit observer à quel point l’accord du 30 août 2021 est critiqué dans les débats à travers la presse ces derniers jours, surtout dans la conjoncture actuelle. En dépit de cet état de fait, « Matris Liberasyon » réaffirme son attachement au document qui, selon lui, constitue la dernière chance pour libérer le pays.

Dans l’intervalle, le parti de Don Kato dit prendre ses distances de tout accord politique avec la participation des membres du gouvernement d’Ariel Henry ou d’autres politiciens traditionnels.

La structure socio-politique estime que l’accord de Montana s’associe à la lutte du peuple haïtien qui veut à tout prix libérer le pays des mains d’un petit groupe, pointant ainsi du doigt la communauté internationale à travers le Bureau Intégré des Nations Unies en Haiti (BINUH) qui, selon lui, est l’une des responsables de la situation actuelle du pays et de la dégradation des conditions de vie des citoyens.

La crise actuelle caractérisée par l’augmentation des prix des produits pétroliers, la cherté de la vie, la résurgence du choléra, le chômage et l’insécurité sont les résultats de la mauvaise gouvernance et du système imposé par l’international, soutient « Matris Liberasyon ».

En dernier ressort, le parti politique dirigé par l’ex-sénateur de l’Ouest Antonio Cheramy dit Don Kato lance un énième appel à un dialogue en toute sérénité entre les signataires et supporters de l’Accord de Montana, soulignant que seule l’union peut sortir Haïti des griffes du régime PHTK, de la bourgeoisie corrompue et du Core Group.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

19 − 18 =

Bouton retour en haut de la page