Port-au-Prince-Insécurité : Le RNDDH revient sur des attaques sanglantes dans des quartiers défavorisés

En moins d’une semaine, 34 personnes ont été tuées dont 3 mineurs et 6 femmes au cours des attaques perpétrées à Pont Rouge, Nan Brooklyn, Chancerelles, Fort Dimanche, à Nan Tokyo et au camp accueillant les personnes à capacités réduites, situé sur l’ancienne piste de l’aviation, selon le Réseau National de Défense des Droits Humains précisant que c’est un bilan non exhaustif.

Dans un rapport accablant de 23 pages le RNDDH pointe du doigt le chef de gang notoire Jimmy Chérizier alias Barbecue qui opère de connivence avec des policiers de l’UDMO, de l’USGPN, de CIMO et de BOID.

« Du 23 au 27 mai 2020, 34 personnes ont été tuées dont 3 mineurs et 6 femmes. 10 personnes ont été blessées par balles. Quatre-vingt-dix-huit (98) maisons ont été vandalisées et/ou incendiées », a fait savoir le RNDDH dans un rapport de 23 pages rendu public le 23 juin 2020 précisant que c’est un bilan non exhaustif. Ces attaques armées perpétrées dans le cadre de conflits armés entre gangs rivaux ont couté la vie à Judeline Savoir, 3 ans, ayant reçu 4 balles dont une à chaque main, une à la cuisse droite et une autre, au ventre, souligne le RNDDH.

« 5 blindés de la PNH ont activement participé à l’attaque de Nan Brooklyn. Des tubes de gaz lacrymogène ont d’abord été lancés dans toutes les directions puis, les résidents-tes ont été systématiquement pris en chasse par les bandits armés », a indiqué le RNDDH dénonçant le laxisme de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti.

Le RNDDH critique le fait que « Jimmy CHERIZIER alias Barbecue est souvent à l’intérieur des blindés de la PNH, en compagnie d’unités spécialisées », tout en critiquant la complicité de certains policiers dans les actes criminels dudit chef de gang notoire. À cet effet le RNDDH cite cinq policiers dont Garry SANON, 13ème promotion, David DIVERANT, 24ème promotion, Luckson DESSOURCES, 24ème promotion, Alain BOYARD alias Pouchon, AIII, 18ème promotion, Mackendy CANTAVE, AII, 22ème promotion faisant corps à Barbecue…

Parmi les policiers susmentionnés Luckson DESSOURCES est affecté à l’Unité de Sécurité du Palais National (USGPN) et facilite les rencontres entre le chef de gang Jimmy CHERIZIER alias Barbecue et le Palais national, à titre de chauffeur, précise le RNDDH. Garry SANON, 13ème promotion, était affecté à l’Unité Départementale pour le Maintien de l’Ordre (UDMO) puis, désaffecté après que son nom eut été cité dans le massacre de La Saline, continue l’organisation de défense des droits Humains. David DIVERANT, Mackendy CANTAVE, Alain BOYARD alias Pouchon, sont entre autres des policiers en fonction dont pour la plupart leurs noms ont été cités dans des massacres ou des tueries dans les quartiers pauvres, toujours selon les informations fournies par le Réseau National de Défense des Droits humains après investigation.

Alors que des attaques sanglantes sont en train d’être perpétrées dans des quartiers défavorisés, la Direction Départementale de l’Ouest de la PNH (DDO) ne détient dans sa base de données que des informations relatives à un seul cadavre et, depuis les derniers événements, un blindé a été installé à Pont Rouge, fait remarquer le rapport.

Par ailleurs, le Réseau National de défense des droits humains note l’installation de 9 nouveaux chefs de gangs armés par Serge ALECTIS alias Ti Junior, Micanor ALTES alias Roi Mikanò et Jimmy CHERIZIER, alias Barbecue, respectivement chefs de gang de Wharf Jérémie et de Bas Delmas, sous le nom de G9.

Dans ses recommandations le RNDDH, qui demande de mettre fin à la protection des gangs armés par les autorités au pouvoir, exige d’ « enquêter sur les liens qui existent entre Jimmy CHERIZIER alias Barbecue et certains policiers faisant partie des unités spécialisées de l’UDMO, de l’USGPN, de CIMO et de BOID, sur les liens qui existent entre Jimmy CHERIZIER alias Barbecue et certains policiers affectés au sous-commissariat de Delmas 3 » a-t-il exhorté.

Dans la foulée le RNDDH demande d’assurer la sécurité des personnes vivant dans les quartiers défavorisés en invitant les autorités policières à prendre les sanctions qui s’imposent contre tous agents de la PNH qui protègent Jimmy CHERIZIER alias Barbecue.

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page