Port-de-Paix : le propriétaire du bateau « Miss Lilie », arrêté par la Police

Jonas Georges et 3 autres citoyens, impliqués dans le trafic d’armes et de munitions faisaient l’objet d’un mandat d’amener du Parquet de Port-de-Paix pour des chefs d’accusation d’associations de malfaiteurs, de trafic d’armes et de munitions.

Des policiers instruits par le chef du Parquet de Port-au-Paix, Me Michelet Virgile, ont procédé, mardi, à l’arrestation, à Port-de-Paix, de Jonas Georges, propriétaire du bateau « Miss Lilie ». L’homme d’affaires, présumé coupable du transport vers Haïti d’une cargaison d’armes et de munitions, était recherché par la Police depuis le 1er juillet dernier, rapporte la presse locale.

À la suite de son arrestation, le Service départemental de la Police judiciaire (SDPJ) s’est mobilisé pour son audition. D’autres suspects du débarquement d’une importante cargaison d’armes et de munitions, au wharf de Port-de-Paix, sont également dans le viseur des autorités policière et judiciaire. Les nommés Marie Guilène Estimable, Wilfrid Estimable, Edy Lafrance et Nènè ainsi connu font l’objet d’un mandat d’amener pour implication présumée dans le trafic illégal d’armes à feu.

Comme piqure de rappel, les nommés Edy Lafrance et Nènè ainsi connu, arrêtés en 2021 pour trafic d’armes et de munitions, ont été libérés par l’ancien commissaire du gouvernement de la juridiction de Port-de-Paix, Me Jean-Volney Belamin, rappelle la presse locale.

Il est important de souligner que le navire « Miss Lilie », engagé dans le secteur import/export par la voie maritime, relie Haïti avec les États-Unis d’Amérique. À la suite d’une opération de fouille le 1er juillet dernier, des policiers instruits par la Direction départementale du Nord’ Ouest de la PNH (DDNO/PNH) et des agents douaniers ont procédé à la saisie de plus de 120 mille cartouches de différents calibres et de 3 armes à feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × cinq =

Bouton retour en haut de la page