« Pour Emmanuel Sanon , le sort de Jovenel Moïse était scellé », révèle Paul Denis

Le dirigeant de « INIFÒS », Paul Denis, objet d’un mandat d’amener émis par le Parquet de Port-au-Prince, confie avoir rencontré, aux États-Unis d’Amérique, le Pasteur Emmanuel Sanon. Ce dernier a promis de remplacer le 58ème Président d’Haïti après l’avoir renversé.

Le coordonnateur de l’organisation politique « INIFÒS », ancien sénateur de la République, Paul Denis, nie être l’un des complices dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse, le 7 juillet dernier. L’ancien ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, appelé à être conduit en état pour être auditionné par le commissaire du gouvernement a.i de Port-au-Prince, Bed-ford Claude, confirme avoir rencontré et participé à des rencontres avec des leaders religieux aux États-Unis, sur la situation politique d’Haïti.

« Ils étaient trois personnalités influentes de l’Église protestante en Haïti à être présentes dans la rencontre. Le Pasteur Gérard Forge, le bishop Gérald Bataille et un autre visage méconnu. Le Pasteur Emmanuel Sanon, vantant ses nombreuses relations aux États-Unis, a affirmé que le sort de Jovenel Moïse était scellé et qu’il aura à prendre les rênes du pouvoir prochainement », a révélé Paul Denis, interviewé par Radio Kiskeya, mardi.

Sans préciser la période de la dernière communication, M. Denis indique avoir minimisé les déclarations du Docteur Sanon. Ce dernier et lui n’ont jamais pu rétablir contact pour évaluer ses projets. Dans l’intervalle, Paul Denis invite les autorités judiciaires à envisager d’autres pistes dans l’entourage du Président défunt. L’actuel ministre de la Justice, Rockefeller Vincent, proche de Felix Joseph Badio, doit être également auditionné, soutient Paul Denis.

Bouton retour en haut de la page