Crise : l’église catholique se positionne, appelant Ariel Henry à prendre une « décision de sagesse »

La Conférence Épiscopale d’Haïti (CEH) appelle les autorités étatiques à mettre un terme à la souffrance du peuple haïtien dont la volonté s’est exprimée sur tout le territoire, particulièrement ce 7 février 2024. La CEH en a profité pour lancer un vigoureux appel au Premier Ministre, Dr. Ariel Henry, pour qu’il se rende compte de la gravité de la situation actuelle et prenne une décision sage pour le bien de toute la nation entière.

Dans une correspondance, la Conférence des Évêques catholiques d’Haïti a exprimé sa proximité et ses sincères condoléances aux familles des victimes des derniers événements. Les évêques croient que cette situation chaotique menace le bien-être de la population dans ses fondements mêmes.

« Le sang et les larmes ont assez coulé à travers les assassinats, les kidnappings et les viols perpétrés au cours de ces trois (3) dernières années. Nous en avons assez ! Fermez la vanne de sang et cessez de faire compter des morts ! » déplore la CEH dans cette note portant la signature des responsable faisant partie de la Conférence des Évêques catholiques d’Haïti.

En guise de conclusion, la CEH exhorte le peuple haïtien à ne pas tomber dans le piège de la violence et des luttes fratricides qui bafouent notre dignité, défigurent notre humanité et déshonorent l’image de notre pays. Elle invite les citoyens à mobiliser toutes leurs énergies, les unir ensemble, résolument, sans violence, sur la route qui conduira le pays sur de nouvelles voies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page