Prix femme Dofen 2021: la lutte d’Eberline Nicolas pour le respect des droits des enfants

La jeune journaliste Eberline Nicolas, fondatrice et présidente de l’association Bouquets d’Espoir, qui œuvre pour améliorer les conditions de vie des enfants démunis, vient de recevoir le prix Dofen 2021 dans la catégorie sociale et humanitaire de Femme Dofen Awards. Ce prix lui a été octroyé pour son engagement en faveur du respect des droits des enfants particulièrement démunis.

« Déjà ce Prix n’est pas le mien, il est à l’association c’est son travail qui a été récompensé. Je suis fière et reconnaissante envers ceux et celles qui ont apprécié nos efforts dans cette immense mission », déclare-t-elle dans une entrevue accordée à la rédaction. Eberline Nicolas ajoute que cette distinction n’est rien qu’une source de motivation. « Ce Prix ne vient pas mettre un point final à nos objectifs mais plutôt de renforcer nos exigences à toujours faire mieux et beaucoup plus en termes d’impacts », précise-t-elle.

« Je pense que l’idée vient d’abord de la situation d’Haïti plus précisément dans le traitement qu’on inflige à certains enfants, l’extrême pauvreté des familles dans lesquelles ils grandissent », a expliqué Eberline Nicolas tout en alertant sur un possible basculement dans la délinquance et la prostitution en l’absence d’accompagnement de certains de ces enfants. « Si rien n’est fait, ces enfants une fois adultes reproduiront ce même schéma de misère qui conduit vers la délinquance et la prostitution », a-t-elle soutenu. « Voilà ce qui m’a poussé à créer cette association, la volonté de contribuer au bien-être de ces enfants, leur offrir une chance de s’épanouir pleinement tant sur le plan éducatif que social afin qu’ils aient un avenir meilleur et deviennent des adultes responsables », a-t-elle souhaité. 

Née le 14 janvier 1994 Saint-Louis du Nord, Eberline Nicolas a étudié les sciences de la communication et des relations publiques à l’Université Épiscopale d’Haïti et Les sciences humaines: Métiers de l’information et de la Presse à l’Université de Lille. Elle travaille depuis cinq ans comme journaliste professionnelle et œuvre à travers son association Bouquets d’Espoir en faveur des enfants démunis. Elle a aussi étudié la photographie au Centre de la photographie et Cinématographique (CEPEC).

« Le jour où je serai comblée c’est quand j’ouvrirai un centre pour accueillir les enfants de rues. A chaque fois que je les vois dormir à même le sol dans les rues, je suis brisée », a poursuivi Eberline Nicolas qui, actuellement, cherche à collecter des fonds en vue de l’acquisition d’un terrain afin de construire un centre culturel et d’apprentissage pour les enfants.  « Cette année s’annonce robuste car nous nous sommes prêtées à une lourde tâche qui est d’implanter le tout premier centre culturel équipé d’une bibliothèque à la localité où nous avions réalisé le programme éduco-artistique ‘Lekòl pou yo tout’, Corail (Gros-Morne), en septembre dernier », a annoncé la rédactrice de Loop Haiti.

Eberline Nicolas indique que les difficultés de l’association Bouquets d’Espoir résident dans le fait de trouver des bailleurs de fonds pour financer ses projets. Fondée le 11 octobre 2019, de son acronyme ASBES, Bouquets d’Espoir est une association humanitaire qui œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des enfants. Ses domaines d’intervention sont : l’éducation, la santé, la culture, la nutrition et l’environnement. Elle intervient auprès des familles, des responsables d’établissements scolaires et des orphelinats dans le but de mieux apporter une réponse aux difficultés que confrontent les enfants, à en croire les déclarations de sa fondatrice et présidente Eberline Nicolas.

Bouton retour en haut de la page