Protestation antigouvernementale : ça chauffe dans les villes de province, des morts enregistrés !

Dans les différentes villes du pays, la mobilisation antigouvernementale tend à s’intensifier. Des zones réclamant le départ sans conditions et sans délai du Premier Ministre Ariel Henry, sont en effervescence.

C’est le cas des villes de Jérémie, Cayes, Gonaïves, Miragoâne, Cap-Haïtien, Ouanaminthe, où des manifestants sont dans les rues pour dénoncer ce qu’ils appellent « l’incapacité du neurochirurgien de 74 ans à diriger le pays ». Du coup, ils ne jurent que par son départ en stricte conformité avec l’Accord du 21 décembre 2022 ordonnant fin de la période intérimaire d’ici le 7 février 2024. À Ounaminthe ce matin, deux morts ont été retrouvés sur le pont Djasa, rapporte Métronome, soulignant que dans la majorité des villes, les manifestants sont très critiques contre des agents de la PNH qui ont fait usage de gaz lacrymogènes contre eux. Hier lundi, un mort a été enregistré dans la troisième ville du pays ; sans compter les blessés.

Supporté par la Communauté Internationale pour qui « une transition ne peut pas remplacer une transition », le Premier ministre Ariel Henry entend quitter le pouvoir jusqu’à la tenue des élections générales. Des joutes électorales dont l’organisation n’est pas pour demain, vu que les gangs armés occupent une grande partie du territoire national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page