Protestation : Le parti AKAO solidaire des revendications de la population

Après deux semaines de protestation, le parti politique Aksyon pou Konstriksyon Yon Ayiti Òganize (AKAO), dans une note datée du 20 septembre, a dit exprimer « son soutien entier aux revendications de la population ». Dans la foulée, AKAO a renouvelé son appui au projet consensuel prôné par Montana et invite une fois de plus aux négociations visant une solution haïtienne à la crise.

« Le parti AKAO exprime d’abord son soutien entier aux revendications du peuple haïtien qui ne cesse de réclamer : la fin du kidnapping entretenu par l’inaction complice des autorités étatiques et, de manière générale, la sécurité pour tous ; de meilleures conditions de vie, et des mesures concrètes contre la vie chère », peut-on lire dans une note acheminée à la rédaction.

En ce sens, le parti AKAO a dit renouveler son total appui au projet consensuel prôné par Montana et invite une fois de plus aux négociations en vue d’une solution haïtienne à la crise actuelle. Du même coup, le parti dont le Dr Junot Félix est le coordinateur général, a tenu à réaffirmer l’urgence de négocier un nouveau projet économique susceptible de produire plus de richesses et un meilleur partage des ressources.

Toutefois, AKAO a dénoncé ce qu’il appelle les forces rétrogrades qui, selon l’organisation politique, cherchent à tout prix à contrecarrer les aspirations à un mieux-être du peuple haïtien. « Dans le contexte revendicatif actuel qui secoue le pays depuis environ trois semaines, la hausse vertigineuse des prix des produits pétroliers constitue une provocation supplémentaire », a estimé le parti AKAO.

« Le parti AKAO lance un appel vibrant tant à la population en général qu’aux masses populaires pour la poursuite de la mobilisation pacifique pour la défense de ses droits fondamentaux », a poursuivi la structure politique à tendance gauchiste tout en désapprouvant « les manœuvres visant à discréditer ce mouvement » ainsi « que les réactions démesurées de certains agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + cinq =

Bouton retour en haut de la page