«Réduire les prix de l’essence à la pompe», une recommandation du MUTH à l’État haïtien

Les responsables du Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH) exhortent l’État haïtien à baisser les prix de l’essence à la pompe. C’est ce qu’a fait savoir Duclos Bénissoit et Anderson Desroches au micro de Radio Kiskeya ce 1er octobre 2020. Ignorer cela, le pays peut tomber dans le chaos, précisent-ils.

Pour M. Bénissoit, le pouvoir en place n’a aucune volonté de réduire le prix de l’essence malgré la chute du dollar américain. Aussi, le prix des pièces des véhicules (voiture et motocyclette) reste inchangé, une situation qui peut provoquer de grands moments de trouble dans le pays dans les jours à venir.

«Haïti connaîtra un soulèvement général dans les jours qui viennent si nos satisfactions ne sont pas satisfaites», martèle le syndicaliste coordonateur général du MUTH.

D’un autre côté, M. Anderson Desroches, secrétaire général de cette structure, demande aux autorités de l’État d’éviter d’augmenter le prix des permis de conduire et des passeports dans le budget 2020-2021. Parallèlement, concernant les rumeurs faisant croire qu’il y aurait une rareté de carburant dans le pays, M. Desroches prie le gouvernement de trouver une formule pouvant anticiper ces problèmes, de peur que cet état de fait ne fasse du mal au pays.

Soulignons que les plaques d’immatriculation doivent être changées tous les 5 ans. On n’est pas loin d’un nouveau changement, les chauffeurs vont devoir se préparer à faire face à cette nouvelle mesure. Aussi, ils doivent se mettre en règle avec la Direction de la Circulation et de la Police Routière (DCPR) pour les questions relatives aux vignettes.

Eddyson de Varain/ HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro