Sanctionné par le Canada et les USA pour corruption, Berto Dorcé se dit « blanc comme neige »

Le juge instructeur Walter Wesser Voltaire a auditionné, ce mardi 17 janvier 2023, l’ex-ministre de la justice, Me Bertho Dorcé, dans le cadre du dossier relatif à la cargaison d’armes et de munitions découverte à Port-de-Paix en 2022. Interrogé à sa sortie de l’audition par des journalistes sur les sanctions américano-canadiennes dont il fait l’objet, Berto Dorcé les a qualifiées de « décision politique ».

Dans le cadre du dossier relatif à la saisie du container d’armes et de munitions effectuée en 2022 à la douane de Port-de-Paix, Me Berto Dorcé a répondu ce 17 janvier 2023 aux questions du magistrat Walter Wesser Voltaire. L’ex-ministre était dans le carré du juge instructeur à titre de témoin. Questionné par la presse, le concerné a dit vouloir collaborer avec la justice pour que la lumière soit faite sur cette affaire.

Interrogé également sur les sanctions prises à son encontre par le Canada et les États-Unis pour complicité avec des gangs armés et autres cas de corruption, l’ancien titulaire du MJSP a dit garder la tête froide, même s’il reconnaît que ces mesures punitives impactent négativement sa vie. À titre d’exemple, Berto Dorcé a évoqué le fait qu’il ne peut plus voyager dans le cadre de ses visites médicales régulières. Pour cet homme qui se dit satisfait de son passage au MJSP, « les sanctions internationales sont un sacré coup porté à sa vie professionnelle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro