Sanctions américaines contre ex-officiels et chef de gangs : les victimes des massacres continuent de réclamer justice

Alors que les États-Unis ont pris la décision de geler les avoirs des ex officiels Pierre Richard Duplan et Fednel Monchery ainsi que Jimmy Barbecue Chérizier en les interdisant de fouler le sol américain, les victimes des massacres de La Saline, de Bel-Air et de Cité Soleil continuent d’exiger justice et estiment que les sanctions américaines sont une honte pour la justice haïtienne. 

Dans une conférence de presse donnée ce lundi 14 décembre dans les locaux du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), le représentant des victimes du massacre de La Saline, Valentin  Emmanuel, en a profité pour dénoncer la situation dans laquelle les victimes vivent. Le représentant du massacre de la Ruelle Mayard, Romain Jean Pascal a abondé dans le même sens critiquant le silence des autorités sur ces actes atroces.

Les représentants des victimes du massacre de Cité Soleil et de Bel-Air, Louis Etienne et Jean-Baptiste Nevelson continuent de pointer du doigt les membres de la coalition criminelle G9 an Fanmi ak Alye qui, selon eux, ont séparé brutalement des familles de leurs membres. Ils ont donné les raisons pour lesquelles ils ont barricadé le Bel-Air, selon ces derniers c’est un moyen de réduire la marge de manœuvre des membres du G9 dans leurs offensives répétées contre la population civile. 

Joubert Joseph/HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro