Scène de terreur à Martissant, Portail Léogâne désert

La situation était encore tendue, ce mardi 14 avril, à l’entrée Sud de Port-au-Prince. Des tirs nourris ont retenti dans la zone de Martissant, Portail Léogâne, Bicentenaire et Village de Dieu durant toute la journée, paralysant une fois de plus presque toutes les activités commerciales.

Ce mardi, les plus braves ont quand même fréquenté la route. Le commerce et le transport en commun sont fortement affectés, dans un endroit qui, en temps normal, est caractérisé par une grande affluence. « La situation s’est aggravée ce mardi, après que les gangs armés de Grand Ravine, supportés par ceux de Village de Dieu, ont envahi les gangs de  Baz Pilat qui opéraient au niveau de la 2ème avenue bolosse », racontent des témoins. Au moins 2 personnes ont été tuées dont un présumé chef Gang de village de Dieu, Krapo ainsi connu. Selon les informations recueillies par la rédaction de HIP Krapo est tombé sous les balles de la police et l’autre personne a été tuée puis brûlée par des hommes armés de “Baz Pilate”.

Jusqu’a cet après-midi, des rafales d’armes automatiques ont été entendues dans ces quartiers, contrôlés exclusivement par des groupes armés.Alors que le pays fait face à une crise sanitaire les seigneurs de guerre au Village de Dieu n’entendent pas lâcher prise, et continuent d’exiger aux forces de l’ordre d’enlever les barrages installés autour de village de Dieu.

Depuis l’assasinat par balles de plusieurs personnes à Portail Léogâne par les bandits armés du Village dimanche dernier, le calvaire de la population continue, des gens fuient leurs maisons.

Selon des informations recueillies auprès des riverains, ce sont les membres des gangs de Grand-Ravine qui ont déclenché les hostilités ce matin en attaquant le groupe de “Baz Pilat”. Les soldats appartenant à Ti Bwa, venus en aide à ceux de Bolosse sont sortis pour défendre leur territoire.

Du coup, des membres du gang de « Village de Dieu », alliés des bandits de Grand-Ravine, se sont mêlés de la partie en occupant certaines positions au niveau de la 3e circonscription de Port-au-Prince, ainsi que certains quartiers de Bolosse.

Ces hommes armés font parler la poudre ,en terrorisant les habitants de cette zone ainsi que les usagers de cette voie qui donne accès à au moins 4 départements du pays.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page