Actualités

Sécurité : Edgard Leblanc et Garry Conille ressassent les mêmes engagements d’Ariel Henry

Le Président du Conseil présidentiel de transition (CPT), l’ingénieur Edgard Leblanc et le Premier ministre nommé, Dr Garry Conille, annoncent que le crime commis contre les trois policiers à Delmas lors d’une embuscade ne restera pas impuni. Une promesse qui rappelle les engagements de l’ancien Chef du gouvernement de facto, Dr Ariel Henry, selon des commentaires.

À la Primature, un médecin remplace un autre, mais les mêmes promesses peuvent demeurer. Le Dr Ariel Henry, avant sa démission, avait promis de résoudre l’insécurité en annonçant des dispositions pour associer la Police nationale d’Haïti (PNH) aux Forces armées d’Haïti (FAd’H) afin de juguler le grand banditisme et la criminalité. Au final, il a été écarté du pouvoir, après avoir joué à l’usure du temps, dans l’attente du déploiement de la Mission multinationale de soutien à la sécurité (MMSS).

Le comportement insensible du neurochirurgien face aux criminels qui endeuillent les familles résume une montagne d’engagements sans suite. À l’occasion de son installation à la tête de la Primature, en juillet 2021, Dr Henry avait annoncé des opérations policières pour libérer le quartier de Martissant et les routes nationales occupées par les gangs. Le reste c’est de l’histoire, le Premier ministre a été poussé vers la sortie par ces mêmes organisations criminelles qu’il dorlotait, ont commenté des internautes.

Ce lundi, moins de 24 heures après le drame ayant secoué la PNH (l’assassinat de 3 policiers de l’UTAG par les bandits de « Viv ansanm »), le Président du CPT, Edgard Leblanc et le Premier ministre Garry Conille ressassent les mêmes engagements d’Ariel Henry sur les mesures à prendre pour combattre la violence armée instaurée par les groupes criminels. Les deux dirigeants promettent que le crime ne restera pas impuni.

« Leur disparition ne sera pas vaine. Tout le support sera accordé aux forces de l’ordre pour en finir avec ces actions criminelles et mettre hors d’état de nuire les gangs armés qui sèment le deuil au sein de la population », a réagi Edgard Leblanc, sur son compte officiel.

Au Premier ministre, Dr Garry Conille, de déclarer que le crime ne restera pas impuni et d’annoncer qu’il prendra des dispositions nécessaires pour renforcer la sécurité, combattre la violence dans le pays, une fois son gouvernement installé. Sur cet aspect, des internautes comme l’opinion publique voient dans Ariel Henry, Edgard Leblanc et Garry Conille les faces d’une même et seule médaille.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page