SOS pour Willy Joseph, ce jeune qui a eu ses yeux crevés par un projectile au Bél-Air

Les membres de la famille de Willy Joseph lancent un appel à l’aide, pour sauver la vie de ce jeune, atteint d’un projectile dimanche 4 octobre 2020 dans le quartier du Bél-Air. Victime lors d’une attaque armée perpetrée par la fédération de gangs dénommée « G-9 an Fanmi » et alliés, Willy Joseph se trouve actuellement dans un état très critique à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti. Avant toute intervention chirurgicale, les médecins exigent certains préalables.

La vidéo est choquante. Certains internautes n’osent pas l’ouvrir. D’autres, essaient quand même de cliquer dessus, pour constater l’énormité de la plaie. Visage ensanglanté, un œil arraché par un projectile, Willy Joseph, habitant du Bél-Air, est allongé sur un lit à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti. Sérum au bras, le jeune de 32 ans essaie d’enlever de son cou, un morceau de toile usé. Dans cette séquence de 42 secondes, on peut voir l’un des personnels de santé sur place, qui tente de vérifier la gravité de la blessure.

« Dimanch 4 Oktòb la, nèg G-9 yo debake ak tout gwo zam yo. Se tande nou tande bal ap tire. Moun tonbe kouri. Nèg yo boule kay. Yo tire moun. Se pandanWilly ap desann yon eskalye, li resevwa yon bal dèyè tèt, ki soti nan jel. 2 je l pete. Nen li kraze. Bouch li kraze tou », a expliqué Terrier Recilhomme, son oncle. Dans une entrevue accordée a la rédaction, M. Recilhomme informe que Willy Joseph souffre amèrement à l’Hôpital général, et attend en urgence une intervention chirurgicale.

« Depi dimanch lan li lopital la. Li pa resevwa swen nesesè. Ayè lendi a, li te dwe opere. Tout sa ou mete nan bouch la, li paka kenbe l. Doktè a mandem yon sèk avèk yon tub, pou sèke machwè li. Sèk sa a, se aletranje sèlman nap ka jwenn li », raconte l’oncle de la victime. Selon Terrier Recilhomme, le médecin de l’HUEH affirme n’être pas en mesure d’intervenir sur le patient, sans ces préalables. « Lèw jwenn sèk la na fèm konnen. Epi nap fe operasyon an. Se sal dim », souligne-t-il, l’air désolé. Terrorisé, dépourvu de moyen économique, Terrier Recilhomme sollicite le support de tout un chacun, afin de sauver la vie de son neveu.

Parallèlement, il pointe du doigt les gangs armés de la fédération « G-9 an Fanmi » et alliés, Jimmy Cherizier alias Barbecue en particulier, dans cette attaque armée, soldée par la mort de plusieurs citoyens et l’incendie de diverses maisons. À en croire Terrier Recilhomme, Barbecue tente par tous les moyens d’installer un lieutenant dans le quartier du Bél-Air. L’objectif, dit-il, est de contrôler ce territoire stratégique, et faciliter l’arrivée du Président Jovenel Moïse au Pont-Rouge le 17 octobre prochain.

Rappelons que depuis plusieurs mois, le quartier du Bél-Air est la cible d’une série d’attaque armée. Des morts, des maisons incendiées, des familles désertées, les membres du groupe G-9, toujours sur le banc des accusés. Dans ses différentes interventions sur les réseaux sociaux, Jimmy Cherizier alias « Barbecue » ne cesse de rejeter en bloc ces accusations, et tacler l’opposition ainsi que des défenseurs de droits humains qui, dit-il, essayent de ternir son image.

Luckson Saint -Vil / HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro