Sport-témoignages: l’Aigle Noir a perdu ses ailes !

Emmanuel Cantave dit « Manno », président de longue date (20 ans) de l’Aigle Noir du Bel air, véritable symbole de l’existence du club vert et noir, est décédé le lundi 9 juin, dans la matinée des suites de la Covid-19, selon le secrétaire d’État à la communication, Eddy Jackson Alexis, qui a annoncé la nouvelle via son compte Twitter.

HIP a recueilli quelques déclarations de certains cadres, joueurs et entraîneurs de l’Aigle Noir après la disparition de Manno, « Poto mitan » du club vert et noir.

« Manno, etait l’âme de l’Aigle Noir, son dévouement à cette équipe était digne d’un véritable père de famille. L’Aigle a perdu un père protecteur », a ainsi expliqué Beauvoir Etienne, vice président de l’Aigle Noir, véritable bras droit de Manno, depuis plusieurs années.

Coach Chery de son vrai nom Pierre Steven Chery ne tarit pas d’éloges dithyrambiques sur Manno. « Manno etait la colonne vertébrale de l’ANAC, il était la figure de l’équipe. C’était la boîte à trésor de l’Aigle ». Coach Chery qui s’occupe de la préparation foncière de l’Aigle a renchéri pour parler de Manno en ces termes: « c’est le dirigeant le plus fidèle, le plus régulier dans les matchs de l’ANAC, son plus grand rêve était de revoir l’Ailgle Noir en première division ».

Paulin Jean, capitaine emblématique de l’Aigle Noir, se dit accablé en apprenant la nouvelle de la mort de Manno. Pour lui, Manno était le meilleur dirigeant qu’il ait jamais connu. « Manno se donnait corps et âme pour garantir la survie du club. Il était partout avec nous, toujours présent dans les matchs en déplacement de l’Aigle Noir, c’était le supporter no1 du club ».

Gaspard Exilien, actuel capitaine de l’Aigle, estime que Manno était plus qu’un dirigeant, il était un fan, un père, un protecteur pour les joueurs. Manno, dit-il, pleurait parfois après une défaite de l’Aigle. Plus loin, le capitaine présente Manno comme un homme de parole, qui a toujours respecté ses promesses envers les joueurs.

Tout compte fait, si les circonstances du décès d’Emmanuel Cantave font polémique, à savoir s’il est réellement mort de la Covid-19 ou pas, néanmoins tout le monde est unanime à reconnaître qu’il était un dirigeant bienfaiteur au sein de l’Aigle Noir. Sa mort laissera des séquelles irréversibles au sein d’une équipe qui ne cesse de lutter pour sa remontée en D1, mais qui se voit, année après année, éliminer dans la dernière phase.
Le football haïtien est en deuil, l’Aigle ne retrouvera pas ses ailes de si tôt pour recommencer à voler dans le championnat haïtien de football professionnel

La mort de Manno est une perte énorme pour le club vert et noir. Enfoncée depuis quelques années dans l’enfer de la deuxième division du championnat national de football, l’équipe belairienne n’a jamais perdu espoir de retrouver l’élite du football haïtien, grâce au support inconditionnel d’Emmanuel Cantave, constamment au chevet de l’Aigle.

Manno symbolisait la résistance de l’Aigle Noir, il n’a jamais raté l’occasion de fustiger les décisions du bureau fédéral, portant préjudice à son équipe de cœur. Il était toujours présent pour protéger les ailes de l’Aigle, même s’il ne volait plus depuis sa descente en enfer de la D2.

Ricot Saintil / HIP

Bouton retour en haut de la page